Faire rouler

Comme nombre d’enfants autistes, Xavier a peu de jeux fonctionnels. Il utilise les objets à sa façon. Pour lui, il n’est pas concevable qu’une voiture ou qu’un train roule. Ce genre de jouet s’aligne, se manipule, s’observe mais ne roule pas.

Pour l’aider à avoir des comportements plus fonctionnels j’ai utilisé le célèbre train brio. J’ai apporté une petite amélioration. J’ai collé sur un support le circuit car sinon Xavier passe son temps à faire et défaire le circuit qu’il considère comme un puzzle. Je lui prends ensuite la main et je l’aide à guider le train le long du parcours.
Visionner l'image

J’utilise également le toboggan des voitures, qui a l’avantage d’être en pente et donc plus inducteur qu’un circuit de voitures classique. Il s’agit de lancer la voiture en haut du toboggan, et de la lâcher pour la suivre jusqu’en bas. Ce jeu plaît à Xavier car le mouvement est uniforme et répétitif, donc on trouve un compromis entre stéréotypie et fonctionnalité.

Visionner l'image

La piscine

S’il y a bien un endroit sur Terre où je suis heureux et où je pourrais passer mes journées, c’est la piscine… J’aime beaucoup l’eau, qui m’apaise beaucoup et dont les reflets me fascinent. A la maison, il ne faut pas me dire en général deux fois d’aller au bain, l’expression « on va au bain » étant certainement une de celles (rares) qui me font réagir par oral.

Pour la piscine, le signal est lorsque j’aperçois mon maillot de bain caractéristique, complet une pièce à rayures, avec ses petits boudins de mousse pour améliorer ma flottabilité. Il m’arrive même de tomber tout seul dessus, comme par exemple lorsqu’il sèche sur le tancarville, je l’attrape alors avec malice et je viens le donner à Papa pour lui dire : « aller hop, je veux qu’on aille à la piscine » ! Quand Papa me le montre, je réagis tout de suite avec un grand sourire, je l’attrape, et je file dès que je peux à la voiture…

A la piscine, je connais tous les rituels en fonction des lieux (les 2/3 piscines que l’on fréquente) : l’arrivée, le passage du badge, l’entrée dans les cabines de change, le change, la douche… Une fois dans la salle de la piscine, je trépigne, je saute, je cours (du moins j’essaie de fausser compagnie à Papa). Je prends beaucoup de plaisir dans l’eau, soit seul lorsque j’ai pied, soit dans les bras de Papa quand l’eau est trop profonde. Dans ces moments-là, je peux partager beaucoup plus de moments de tendresse et de regards, je jubile et ça se voit ! Je n’ai pas vraiment froid aux yeux, et il faut souvent me courir après pour ne pas que je fasse de bêtise ou que je me mette en danger. Cet été, j’ai même pu essayer un nouveau centre aquatique construit près de chez nous, et je me suis lancé sans peur dans les toboggans divers.

Ce sont vraiment de bons moments de partage et de présence de ma part.

Quelques extraits video :

Image de prévisualisation YouTube

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime