Bilan fiches DINOSAURES

Depuis la rentrée, Maman me fait travailler sur des fiches et elle avait choisi un de mes thèmes de prédilection à savoir les dinosaures. Je vais vous présenter quelques unes de mes productions.

Photo hérbergée par zimagez.com

Le tri:

Comme avec les jeux, le tri sur papier ne me pose aucun problème que ce soit par couleurs ou par catégorie. C’est quelque chose de très positif car cela signifie que j’arrive à généraliser ce qui est souvent difficile pour les enfants comme moi. Avec différents supports, je suis capable d’atteindre le même objectif.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Lorsque Maman me présente ces fiches, elle les dispose dans une barquette les pièces à trier. Je n’arrive pas à utiliser la colle. Coller nécessite de coordonner plusieurs gestes les uns à la suite des autres et cela est encore compliqué pour moi. Pour pallier cette faiblesse, Maman met du scotch double face derrière chacune des pièces à appliquer ce qui me permet de les fixer facilement.

Les gommettes:

J’arrive à coller les gommettes quand il s’agit de les aligner même en suivant une ligne imposée .
Photo hérbergée par zimagez.com

Par contre, je refuse et me mets en colère quand il faut mettre des gommettes à un point précis (ex : mettre des pommes dans un pommier). Les gommettes ne sont pas les outils que j’affectionne le plus. Pour que j’accepte de les coller, Maman est obligée de m’en mettre sur les mains ou de les mettre sur son visage. Machinalement, je les enlève et les colle mais où je veux : soit alignées, soit les unes sur les autres. Pour éviter cela, Maman cache avec sa main les gommettes déjà collées pour m’obliger à les mettre ailleurs.
Photo hérbergée par zimagez.com

La peinture:

J’aime beaucoup peindre ou plutôt remplir une feuille avec de la peinture. Heureusement que Maman fait quelques retouches pour que l’on reconnaisse mon dinosaure. Si Maman met de la peinture sur la table, je viens tout de suite m’asseoir.
Photo hérbergée par zimagez.com

Le graphisme:

Je refuse de faire d’imiter un quelconque signe graphique. Je ne veux pas que Maman m’oblige à faire un tracé précis. Je fais spontanément des traits horizontaux. D’ailleurs, Maman a remarqué que lorsqu’elle me donne une feuille blanche, je commence par faire un trait horizontal au milieu pour séparer la feuille en deux avant de faire autre chose.

Je refuse de faire des points.
Photo hérbergée par zimagez.com

Avec une guidance physique, je relie les dinosaures ceux-ci une fois coloriés.

Photo hérbergée par zimagez.com

Le loto:

Tout comme avec les jeux, associer des images identiques ne me pose pas de problème.
Photo hérbergée par zimagez.com
De même pour les lettres pour reconstituer un mot.
Photo hérbergée par zimagez.com
Pour ce genre d’exercice Maman guide ma main pour le premier et je continue seul.

Le coloriage:

J’aime beaucoup dessiner, colorier et utiliser les feutres, alors je m’applique.

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman essaye de me proposer d’autres outils afin de généraliser mes acquis mais pour l’instant cela me fâche alors pour le moment Maman me laisse à condition que j’accepte de changer de couleurs.

Globalement, Maman est assez contente de son élève. Pour m’attirer à la table où je dois rester assis, elle met souvent un puzzle. Celui-ci terminé, elle se met derrière moi et me propose les fiches. Elle ne me donne les fiches qui nécessitent l’usage d’un feutre qu’en dernier, car souvent après je ne veux plus m’en séparer. Pour m’expliquer la consigne, elle m’aide avec une guidance physique pour le début et après je fais seul sauf les gommettes qui me posent beaucoup de problème. En graphisme, Maman improvise des comptines pour m’aider à faire des points (« flic floc » fait la pluie) mais en vain. Je ne me mets pas souvent en colère même si les fiches ne sont pas mes exercices préférés. Voilà, je suis assez autonome pour faire mes fiches même si au début Maman m’aide à faire ou fait avec moi.

Jeu du pommier

Avec Maman, nous avons beaucoup travaillé le tri de couleur, notamment le jaune et le rouge avec cette activité.

Photo hérbergée par zimagez.com

Cela a été la première étape indispensable pour participer à un jeu de société avec mon frère Louis. Il s’agit du jeu du pommier. La règle est simple. Il suffit de lancer le dé de couleurs (3 faces jaunes et 3 rouges) afin de placer la pomme correspondante dans le pommier (les pommes se fixent avec du scratch adhésif). Chaque joueur a un pommier et le gagnant est celui qui a rempli son arbre le premier.

Photo hérbergée par zimagez.com

Le jeu est simple. Il est encore difficile pour moi de lancer le dé mais j’y travaille.

Pour m’apprendre à passer mon tour, Maman a fabriqué une réglette. Le joueur qui doit jouer est celui signalé par la coccinelle.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Pour l’instant, j’ai du mal à comprendre l’intérêt de jouer avec quelqu’un d’autre, mais Louis aime que je partage un jeu avec lui. C’est pourquoi, nous allons travailler cette nouvelle compétence pendant les vacances pour me permettre de prendre du plaisir à jouer.

Si vous voulez les supports, contactez Maman. Elle a trouvé de belles idées de jeu de société à adapter sur le site des jeux d’Eugénie ICI.

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime