Mon anniversaire des 4 ans

Le 24 Août dernier, j’ai fêté mes 4 ans. Maman m’avait préparé une belle fête avec un beau gâteau en forme de dinosaure. J’ai participé pour la première fois à ma fête et j’ai même ouvert mes cadeaux. Cela peut paraître ridicule à des parents d’enfants « normaux » mais pour moi c’est un grand pas. Papa et Maman étaient très touchés par ce petit geste. Il ne me reste plus qu’à souffler mes bougies mais j’y travaille alors peut-être pour mes 5 ans!

Je suis un petit garçon très solitaire et je me sens rarement concerné par ce qui se passe autour de moi. Pourtant, ce jour-là j’ai compris que la fête était pour moi et j’ai apprécié et tout de suite adopté les nouveaux animaux que l’on m’a offerts.

Vous pouvez apprécier en images ces doux moments:

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Sur cette vidéo, on me voit me servir immédiatement d’un jeu dans sa bonne fonctionnalité, ce qui n’est pas très courant pour moi. J’avais déjà travaillé avec des canons similaires de jeux de mon grand frère il y a quelques mois :

Image de prévisualisation YouTube

Programme Juin/Juillet/Août

Voici les activités que Maman va me proposer dans les mois à venir :

1/ Découvrir le monde

Repérages dans l’espace
- Reproduire des dispositions d’objets(duplos, kaplas,mégablocks, perles)
- Repérer un objet par rapport à un autre
- Puzzles
- Jeu de mémory sur les escargots
- Suivre un chemin avec le doigt (chemin réalisé dans du sable, avec des wikky stix, avec le jeu)

Se repérer dans le temps
- Situer des événements les uns par rapport aux autres : la journée de Xavier représentée avec des photos des différents lieux qu’il fréquente

Découvrir les formes et les grandeurs
- Découverte des couleurs : tri et classement
- Associer une couleur/une forme à celle du dé (jeu du dinosaure et colorama)
- Trier et classer des objets selon leur forme : classer les objets ronds, carrés, triangles ( jeu de la chenille)
- Associer des formes identiques (jeu du dinosaure)
- Réaliser un algorithme de deux couleurs avec des gommettes, des picots ou des perles
- Réaliser un album des couleurs en lien avec «toutes les couleurs d’Alex Sanders»
- Différencier et classer des objets en fonction de caractéristiques liées à leur forme
- Paver une surface avec des formes identiques ou différentes (tangram)

Approcher les quantités et les nombres
- Réaliser un loto en associant une constellation (jusque 4) et une constellation organisée de la même façon
- Se familiariser avec les constellations du dé avec des jeux de société (Ludamino, jeu de l’oie)

Activités logiques
- Complexification de l’algorithme autre que par couleur (forme et type de fleurs, fruits)
- Associer un objet à sa fonction, un animal à son petit, un objet à un métier

Découvrir les objets
- Découverte de jeux de constructions : cubes, duplos, légos : aligner, empiler, reproduire un modèle (tour, mur, maison, animaux)
- Utiliser des outils scripteurs : pinceaux à colle, feutre (mettre le capuchon)
- Le lavabo, les robinets : tourner , fermer sans éclabousser
- Les ciseaux : commencer à les utiliser
- Découverte du petit matériel  de motricité (balle, trampoline, sac de sables, ballon, toboggan, tunnel…)
- Découverte des formes de fermetures des vêtements : boutons, fermeture éclair, pression, lacets : repérer les fermetures , observer leur fonctionnement apprendre à les maîtriser
- Les miroirs : se regarder, jouer avec
- Utiliser le magnétophone : marche, arrêt, changement de CD

Découvrir la matière
- L’eau : se laver les mains, faire couler
- Modeler : faire des boules, des galettes, un bonhomme, des colombins en pâte à sel, en pâte à modeler
- Observer les propriétés simples des matériaux : jouer à transvaser des matières : sable, eau, graines, semoule… dans des bacs
- Jeux d’eau : bac à eau avec matériel de transvasement (mettre de l’eau dans un verre avec une éponge, cuillère, verre) et flottaison
- Les ciseaux : savoir les tenir correctement et les utiliser

Découvrir le vivant
- Différencier les filles et les garçons (jeu des bonhommes en pain d’épices)
- Connaître les différentes parties du corps humain (tête, corps, jambes, bras): tri, assemblage (monsieur patate)
- Le schéma corporel : jeux de doigts et prise de conscience de la main, des doigts et des bras
- Le corps en mouvement : prise de conscience des grands moyens de locomotion : marcher, sauter et courir (trampoline, toboggan, tunnel)
- Hygiène : Prendre l’habitude de se laver les mains
- L’ouïe : écouter les bruits des animaux et ceux de la vie quotidienne (jeu de T’choupi, loto sonore – cf maternelle de moustache)
- Manipuler différentes odeurs, textures (jeu dans un bac avec des fraises et des bananes en bonbons, bac à céréales…
- Le toucher : froid/chaud ; doux/piquant/dur/mou (manipuler des glaçons, des sacs tactiles, loto tactile)
- Retrouver objet caché en le touchant : clé, brosse mouchoir.
- Toucher différentes matières (tissus, eau, cailloux…) avec  des livres à toucher

2/ Socialisation 

- Accepter de quitter le milieu familial
- Communiquer avec l’adulte avec le PECS
- Entrer en relation avec les autres enfants (frères et sœur)
- Accepter d’aller dans un lieu public fréquenté (piscine, parcs)
- Respecter les règles de vie commune
- Connaître et accueillir l’autre
- Respecter et ranger le matériel
- Être capable de pratiquer seul une activité pendant une dizaine de minutes
- Rester assis à table pendant 20 minutes pour réaliser la séance de travail
- Comprendre et respecter les règles d’un jeu de société (loto, jeu de l’oie, jeu du dinosaure…)
- Attendre son tour dans les jeux de société

3/ Activités artistiques

Le regard et le geste
- Laisser une trace et s’intéresser à la trace laissée
- Expérimenter différents outils (mains, coton tige, éponge, brosse) matériaux (peinture seule ou avec autres composantes comme sable, sucre…, encre, feutre, pastels…) matières (papier, pâtes..), support (vertical , horizontal)
- Contrôler sa pression sur l’outil
- Utiliser tout l’espace (couvrir, remplir, parcourir)
- Laisser des traces en se déplaçant, en déplaçant des objets
- Adapter son geste aux contraintes matérielles : réalisation de différentes couvertures pour les cahiers : empreinte des mains, bouchons, encre au rouleau et à la a seringue, coller des confettis, du papier
- Aborder des techniques (déchirer des boules de coton , coller des coquilles d’œuf, déchirer du papier de soie…)
- Réaliser une composition en plan selon un désir exprimé

L’écoute et la voix
- Identifier les bruits de l’environnement familier
- Imiter les bruits de l’environnement familier
- Réagir à une comptine, un chant : mimer, dire accompagner
- Jouer avec sa voix : intensité, hauteur, durée
- Produire des bruits avec des matériaux divers (imitation avec les instruments de musique : cymbales, clochettes, maracas)
- Écouter un conte musical
- Prendre conscience de l’action de souffler, parler, crier…

4/ Langage oral

Échanger, s’exprimer
- Entrer en relation avec autrui par la médiation du PECS : réaliser des demandes en apportant la photo de l’objet désiré à son interlocuteur, début de la bande phrase à deux images (je veux+photo)

-Prononciation-Articulation
- Travail du souffle ( bulles, sifflets, pipe à souffle…)

Comprendre
- Associer le geste de LSF à la demande pour des petites actions de la vie quotidienne (boire, manger, encore, donne, papa, maman…)
- Associer des mots à des photos
- Travail autour du vocabulaire de base (chaussure, pantalon)
- Tri d’images pour apprendre à généraliser (associer différentes représentations d’un même objet)
- Comprendre un message simple (donne…, viens, mets tes chaussures, prends ton gilet…) avec comme support une photo
- Écouter en silence un petit conte ou une petite histoire
- Trier des albums en fonction de leur personnages principal ( trotro) de leur thème ( dinosaure) de leur collection

5/ Langage écrit

Se familiariser avec l’écrit
- Reconnaître son prénom avec sa photo
- Rapprocher des images identiques
- Manipuler un livre correctement sens des pages
- Repérer l’image d’une fiche de chant
- Intérêt pour le livre : Écouter une histoire
- Retrouver un intrus
- Associer des lettres identiques (loto des lettres avec les trois graphies)
- Familiarisation avec les lettres de l’alphabet (puzzles)

Percevoir et classer les sons de la parole
- Jouer avec les formes sonores de la langue :
- Écouter et pratiquer de petites comptines très simples qui favorisent l’acquisition de la conscience des sons
- Mettre en relation des lettres pour former des mots
- Réaliser un loto des mots

Apprendre les gestes de l’écriture
- Tenir de manière adaptée et efficace un outil scripteur (main, doigts, brosses, éponges, rouleaux, pinceaux, cotons-tiges, feutres, crayons de couleurs, craies grasses et sèches…)
- Manipuler des objets qui demandent une préhension variée et différente ( des pinces à linges.)
- Manipuler des outils scripteurs variés (pinceaux, crayons feutres, de couleurs, pastels, des formats variés (A3, A4, A5…), des supports variés (pâtes, papiers…)
- Apprendre à choisir l’outil adapté à la tâche d’écriture et au support
- Être capable d’utiliser l’espace de la feuille et couvrir cet espace, reconnaître le bas et le haut de la feuille, utiliser la feuille dans le sens demandé
-Travail sur les traces, les contours, les itinéraires, les trajectoires, les tracés continus et discontinus
- Étaler la couleur à la main, au doigt, avec différents outils (rouleau, éponge, coton tige…)
- Faire des empreintes de mains, de doigts, avec des outils, avec des objets
- Remplir une surface selon une consigne
- Contrôler son geste, éviter les obstacles, maîtriser l’amplitude, la vitesse, la pression (ne tracer que sur la feuille, ne pas la trouer …)
- Suivre un parcours délimité par des gommettes

Le point
- Faire des points avec son doigt et de la peinture et avec des cotons-tiges sur une feuille, utiliser des tampons
- Décorer des figures de points avec des feutres ou d’autres outils scripteurs (bouchons)

Le rond
- Réaliser des empreintes rondes de toutes sortes d’objets ronds
- Coller des gommettes sur un rond, dans un rond, autour d’un rond
- Former des boules à la pâte à modeler
- Dessiner dans un rond (pochoir)
- Tracer des ronds à la peinture noire (avec guidance) et les peindre de différentes couleurs
- Tracer des cercles sur des pointillés
- Entourer des ronds
- Suivre différents parcours avec un feutre en s’aidant d’un support (pochoir, wikky stix)
- Initiale en pâte à sel ou à modeler, coloriage de l’initiale, pochoir de l’initiale

Lignes verticales
- Tracer des lignes à la peinture noire et peindre d’une autre couleur entre les lignes
- Coller des bandes en papier verticales et tracer des lignes aux feutres entre chaque bande collée
- Faire des bandes de pâte à modeler et les positionner verticalement
- Tracer à la peinture puis au feutre des lignes de haut en bas
- Décorer avec des rayures des formes prédécoupées dans du carton ondulé

Le jeu des dinosaures

Voici un jeu simple qui me plaît beaucoup et auquel je joue avec mon frère Louis :

Visionner l'image

Il faut lancer le dé et récupérer le jeton de la couleur indiquée par ce dernier. Le gagnant est celui qui a rempli tous les points sur le dos de son dinosaure. Il y a aussi la version avec les formes.

Ce jeu me permet d’apprendre la notion de « chacun son tour » et « d’attente ». En effet, je suis très pressé de remplir mon dino mais je dois attendre de lancer le dé.

Je me débrouille bien, et je semble comprendre la relation entre la couleur du dé et le jeton que l’on me donne.
Mon frère est très content d’avoir trouvé un compagnon de jeu !

Image de prévisualisation YouTube

Mon Noël

Visionner l'image

Les festivités de Noël ont commencé le 24 au soir avec la visite du père-noël. Quand il est entré dans la maison, je l’ai regardé et je me demandais bien qui c’était. J’ai souris et après je courrais partout tellement j’étais excité. Il m’a donné un piano puis est reparti.

Visionner l'image
Ensuite, j’ai mangé à table avec mon papa, ma maman et mon frère ce qui est rare car les moments de repas sont souvent très agité pour moi.
Visionner l'image
Le 25 au matin fut plus compliqué. La magie de Noël avait déjà opéré la veille et il semblait que j’avais épuisé mon « quota »… alors devant les cadeaux je suis resté égal à moi-même : indifférent. Je n’ai d’ailleurs pas supporté l’effervescence qui régnait dans le salon au milieu de mon frère et de ma sœur qui riaient de plaisir. Je suis rapidement allé me réfugier seul dans ma chambre. Comme d’habitude, je suis monté sur ma table pour battre des ailes devant la fenêtre en observant le paysage enneigé. Cette fois, je suis tombé de la table sur une caisse en plastique qui a cassé sous mon poids. Je me suis entaillé le lobe de l’oreille et Papa a dû m’emmener aux urgences. L’ambiance n’était donc pas joviale en ce matin de Noël. Maman culpabilisait car elle ne m’avait pas offert tout de suite la boîte de pâte à modeler (ma passion du moment) car elle voulait que je m’intéresse à autre chose. Du coup j’ai simplement cherché à échapper à la joie ambiante que je ne comprenais pas.

Bref, me voilà aux urgences à 9h le 25 décembre, pour une fois il n’y avait pas la queue et ils m’ont pris tout de suite : bonne nouvelle. Des médecins m’ont examiné avant de dire à Papa qu’il fallait me recoudre. Mais comme j’étais trop agité et je montrais d’emblée que je ne supporterais rien « d’étranger » sur mon oreille, ils ne le feraient pas. Certes je hurlais et me débattais, non pas parce que j’avais mal mais parce que je ne comprenais pas où j’étais et pourquoi j’y étais. Les médecins ont dit que s’ils me recousaient, j’arracherais les fils. Encore une fois ils ont regardé Papa en lui disant « mon pauvre monsieur, on vous plaint », mais ils ne m’ont pas soigné. C’est sûr, avec moi, tout est compliqué, mais avec un peu de patience on arrive à beaucoup. Maman dit que les médecins sont peu psychologues, peu patients et surtout ne savent pas ce qu’est l’autisme. On dirait qu’ils ont peur de moi, peur que ma maladie soit contagieuse.

Quand on est rentré Maman était furieuse car mon oreille gardera une belle cicatrice. La blessure est assez profonde et j’arrache les croûtes dès qu’elles se forment. Elle dit que la prochaine fois, elle m’emmènera chez le vétérinaire, car eux sont patients et psychologues, car ils recousent les oreilles des chiens et des chats. C’est scandaleux que l’on ne me soigne pas parce que je suis autiste. La semaine dernière j’ai eu une bronchite et Maman a dû appeler le médecin. Il est venu mais ne m’a ni touché ni déshabillé, encore moins écouté les bronches (je hurle alors forcément ça prend du temps !) et alors que je toussais et que j’avais 40 de température il a dit à Maman « ça doit être une otite alors je donne ça et on a 80% de chance que ça passe ». Deux jours après, voyant mon état qui ne s’améliorait pas, Maman est retournée chez le médecin qui, toujours sans me déshabiller, dit que ça va passer. Bref, 4 jours après toujours 40 et la toux et comme Maman a appelé le médecin pour ma sœur qui avait une pneumonie, elle lui a demandé de me réexaminer. Verdict : bronchite et je n’avais pas le bon antibiotique. Cela fait peur car j’ai vu trois médecins avant d’en voir un qui prenne la peine de me soigner en me déshabillant et en prenant le temps de savoir ce que j’avais.

Tout cela pour dire que tout est compliqué avec moi et que même le jour de Noël, le handicap était là.

Visionner l'image

En revenant de l’hôpital, Maman m’a donné mon cadeau « playdoh » et j’étais ravi : je réclame ma pâte à modeler toute la journée. J’ai eu deux voitures télécommandées qui font le bonheur de Louis, un grand nounours qui m’accompagne dans mon lit et un bateau de pirates. J’ai eu des puzzles, un dinosaure et des jeux. J’ai finalement commencé à regarder mes nouveaux jouets en fin d’après-midi. Maman était finalement contente que j’accepte de changer mes habitudes en faisant d’autres puzzles et en jouant avec des jouets nouveaux.

Bilan fiches DINOSAURES

Depuis la rentrée, Maman me fait travailler sur des fiches et elle avait choisi un de mes thèmes de prédilection à savoir les dinosaures. Je vais vous présenter quelques unes de mes productions.

Photo hérbergée par zimagez.com

Le tri:

Comme avec les jeux, le tri sur papier ne me pose aucun problème que ce soit par couleurs ou par catégorie. C’est quelque chose de très positif car cela signifie que j’arrive à généraliser ce qui est souvent difficile pour les enfants comme moi. Avec différents supports, je suis capable d’atteindre le même objectif.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Lorsque Maman me présente ces fiches, elle les dispose dans une barquette les pièces à trier. Je n’arrive pas à utiliser la colle. Coller nécessite de coordonner plusieurs gestes les uns à la suite des autres et cela est encore compliqué pour moi. Pour pallier cette faiblesse, Maman met du scotch double face derrière chacune des pièces à appliquer ce qui me permet de les fixer facilement.

Les gommettes:

J’arrive à coller les gommettes quand il s’agit de les aligner même en suivant une ligne imposée .
Photo hérbergée par zimagez.com

Par contre, je refuse et me mets en colère quand il faut mettre des gommettes à un point précis (ex : mettre des pommes dans un pommier). Les gommettes ne sont pas les outils que j’affectionne le plus. Pour que j’accepte de les coller, Maman est obligée de m’en mettre sur les mains ou de les mettre sur son visage. Machinalement, je les enlève et les colle mais où je veux : soit alignées, soit les unes sur les autres. Pour éviter cela, Maman cache avec sa main les gommettes déjà collées pour m’obliger à les mettre ailleurs.
Photo hérbergée par zimagez.com

La peinture:

J’aime beaucoup peindre ou plutôt remplir une feuille avec de la peinture. Heureusement que Maman fait quelques retouches pour que l’on reconnaisse mon dinosaure. Si Maman met de la peinture sur la table, je viens tout de suite m’asseoir.
Photo hérbergée par zimagez.com

Le graphisme:

Je refuse de faire d’imiter un quelconque signe graphique. Je ne veux pas que Maman m’oblige à faire un tracé précis. Je fais spontanément des traits horizontaux. D’ailleurs, Maman a remarqué que lorsqu’elle me donne une feuille blanche, je commence par faire un trait horizontal au milieu pour séparer la feuille en deux avant de faire autre chose.

Je refuse de faire des points.
Photo hérbergée par zimagez.com

Avec une guidance physique, je relie les dinosaures ceux-ci une fois coloriés.

Photo hérbergée par zimagez.com

Le loto:

Tout comme avec les jeux, associer des images identiques ne me pose pas de problème.
Photo hérbergée par zimagez.com
De même pour les lettres pour reconstituer un mot.
Photo hérbergée par zimagez.com
Pour ce genre d’exercice Maman guide ma main pour le premier et je continue seul.

Le coloriage:

J’aime beaucoup dessiner, colorier et utiliser les feutres, alors je m’applique.

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman essaye de me proposer d’autres outils afin de généraliser mes acquis mais pour l’instant cela me fâche alors pour le moment Maman me laisse à condition que j’accepte de changer de couleurs.

Globalement, Maman est assez contente de son élève. Pour m’attirer à la table où je dois rester assis, elle met souvent un puzzle. Celui-ci terminé, elle se met derrière moi et me propose les fiches. Elle ne me donne les fiches qui nécessitent l’usage d’un feutre qu’en dernier, car souvent après je ne veux plus m’en séparer. Pour m’expliquer la consigne, elle m’aide avec une guidance physique pour le début et après je fais seul sauf les gommettes qui me posent beaucoup de problème. En graphisme, Maman improvise des comptines pour m’aider à faire des points (« flic floc » fait la pluie) mais en vain. Je ne me mets pas souvent en colère même si les fiches ne sont pas mes exercices préférés. Voilà, je suis assez autonome pour faire mes fiches même si au début Maman m’aide à faire ou fait avec moi.

La rentrée de Xavier

Voilà, cela fait un mois que la rentrée a eu lieu et mon emploi du temps de ministre est enfin bouclé ! Je vais deux fois par semaine à la garderie où Maman me laisse seul pendant quatre heures. C’est un gros progrès car la sociabilité n’est pas une de mes grandes qualités, et c’est très difficile pour moi de rester sans Maman et en plus avec d’autres enfants dans un lieu inconnu. L’année dernière, je ne restais qu’une heure car souvent on appelait Maman car je devenais agressif et je tournais sur moi-même. L’équipe de la garderie a été très accueillante et m’accepte avec ma différence. Elle s’émerveille au moindre progrès que je peux faire ce qui rend l’ambiance très joyeuse et conviviale.

Pour m’aider à être plus sociable et afin que je ne passe pas mes journées seul dans ma chambre, Maman a décidé de me sortir ! Elle m’emmène à un café des mamans une fois par semaine. Je suis donc contraint de jouer avec d’autres enfants, mais souvent je refuse et la laisse boire son café tranquillement : je m’installe dans ma poussette avec mes livres. Je ne veux pas que l’on me regarde et je ne regarde personne. Cela rend Maman un peu triste car quand elle voit les autres s’amuser, elle se demande pourquoi moi je ne m’amuse pas. Dans ce café, il n’y a pas beaucoup de jouets. Maman pense que c’est ça qui me perturbe car j’ai besoin des objets pour me rassurer et me distraire. Je ne peux pas rester dans une pièce avec d’autres sujets s’il n’y a pas d’objets sur lesquels je peux poser mon regard et mon attention. Les personnes me font peur, c’est pour cela que je ne les regarde pas.

Nous allons aussi une fois par semaine dans une ludothèque, et là je cours pour y aller et ne vais pas me réfugier dans ma poussette. Mais comme son nom l’indique, c’est un endroit rempli de jeux et de jouets, alors je n’ai pas le problème de confrontation aux autres. cependant, je passe beaucoup de temps à courir tout autour de la salle et j’exige que tout soit aligné et me mets en colère lorsque l’on détruit mes alignements. On est souvent obligé de partir quand il commence à y avoir beaucoup d’enfants.

Voilà pour la partie socialisation. En ce qui concerne la partie éducative, Maman m’accorde une heure par jour sans Louis et Blanche. On commence nos séances par des activités TEACCH pendant une vingtaine de minutes, puis on poursuit par le travail du PECS. Souvent, Maman fait des bulles ou me propose de la pâte à modeler. Je dois demander des objets en donnant les cartes. La séance se termine par un jeu à deux en face à face sur le tapis : on s’envoie une voiture, un ballon. On joue au loto ou aux duplos.

Je vois également des professionnels. Deux fois par semaine, je cours chez la psychomotricienne qui est très attentive et qui a beaucoup de matériel. Elle me propose un parcours d’obstacles, ce qui m’évite de tourner en rond et m’aide à jeter mon dévolu vestibulaire sur des objets. Je fais du trampoline pour essayer de trouver des sensations que je recherche avec mes stéréotypies. Elle utilise la méthode TEACCH, et PECS pour les demandes. Ce que j’adore chez elle, ce sont ses gros dinosaures que je suis obligé de réclamer en donnant la carte.

Pour permettre à Maman de souffler et de s’occuper de Blanche et Louis, une psychologue vient 6 heures par semaine pour jouer avec moi dans ma chambre. Son rôle à elle est de rétablir l’attention conjointe que j’ai perdu ou peut-être jamais eu. C’est en fait le « tu me regardes, je te regarde ». En effet, j’ai un gros problème avec mon regard. Je ne regarde pas les gens, je les fuis. Je suis incapable de soutenir un regard même 3 secondes alors, par le jeu, cette dame m’aide à apprendre à jouer, à regarder, communiquer. Je ne suis pas trop perturbé car je suis avec mes jeux et dans ma chambre. Je réclame un peu Maman mais de moins en moins.

Voilà, pour les projets, Maman espère que je pourrai intégrer l’école en septembre 2011. Il ne faut pas se décourager car il y a un an elle n’envisageait pas du tout cette solution et désormais elle se bat pour que cela soit possible. Elle a même bon espoir pour que je puisse intégrer avec elle le cours de motricité dès le mois de mai 2011 pour faire mes premiers pas à l’école et connaître les lieux. Le chemin va être difficile et semé d’embûches, car il va déjà falloir obtenir une AVS et une équipe éducative coopérante et ouverte.

Maman souhaite me maintenir le plus longtemps possible dans une structure normale. Non pas qu’elle n’admette pas ou n’accepte pas ma différence mais parce qu’elle souhaite que j’ai le plus longtemps possible une vie ordinaire. L’hôpital de jour n’est plus du tout d’actualité car Maman a trouvé d’autres solutions qui me conviennent. L’hôpital que l’on avait trouvé était à 45 minutes de chez nous et Maman n’est pas prête à ma laisser dans un taxi avec un inconnu. De plus, elle veut me garder le plus longtemps possible à la maison avec mon frère et ma sœur. On est une famille et on est cinq, alors on ne se sépare pas.

Notion petit/grand

Je sais trier par couleurs, alors maintenant Maman essaie de m’apprendre un autre critère de tri : la taille. Elle a, pour cela, utilisé une progression en trois étapes.

Première étape : Familiarisation en autonomie

Maman a organisé une activité de tri par taille selon la méthode TEACCH, c’est-à-dire qu’elle a organisé un support très inducteur qui m’obligeait à ranger les dinosaures par taille. Elle a utilisé deux boîtes en faisant une petite ouverture laissant passer les petits dinosaures et une plus grande pour les plus grands.
Photo hérbergée par zimagez.com

Elle a commencé à mettre des petits dinos dans la boîte « petit » et j’ai suivi. Quand j’ai dû prendre les grands dinos, j’ai compris que ça ne passait pas, alors je me suis énervé et Maman a pris ma main et m’a guidé vers la grande boîte.
Photo hérbergée par zimagez.com

Maman a utilisé deux mots pendant le jeu « petit » et « grand » afin de me familiariser avec ces deux nouveaux adjectifs.

Deuxième étape : Jeu d’association

Maman m’a fabriqué un puzzle un peu particulier. Elle s’est servie de ce support que j’affectionne particulièrement pour me créer un jeu d’association petit/grand.

Il s’agit d’associer chaque dinosaure à son petit. Pour m’aider, Maman a fait en sorte que les pièces ne s’emboîtent que par paires ce qui me permet d’assembler les paires correctement. Le vocabulaire « petit/grand » est réutilisé par Maman et deux couleurs sont utilisées pour m’aider à différencier les petits dinos des grands.

Pour imprimer les puzzles il faut :
- cliquer droit sur la fiche et cliquer “enregistrer sous” (dans le bureau) et mettre un nom
- imprimer avec l’assistant d’impression Windows ou autre, une fois la fiche enregistrée dans le bureau

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Troisième étape : Relier le grand au petit

Enfin, Maman termine par un support papier où là aussi tout est préparé et organisé pour me mettre dans une situation de réussite. Je dois relier chaque grand dino à son homologue de petite taille. Pour cela, il me suffit de tracer un trait horizontal. Pour compliquer la fiche, Maman aurait pu ou pourrait plus tard mélanger les dinos pour rendre la tâche moins facile.

Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI.

Fiches semaine 4

Voici les fiches de cette semaine.

Jeu d’ombres : Associer chaque dinosaure à son ombre.

Photo hérbergée par zimagez.com

Tri par couleurs : Mettre les dinosaures dans la maison en respectant la bonne couleur.
Photo hérbergée par zimagez.com

Images pour les deux premières fiches :
Photo hérbergée par zimagez.com

Gommettes : Mettre des gommettes sur le dos du dinosaure.

Photo hérbergée par zimagez.com

Coloriage :
Photo hérbergée par zimagez.com

Pour imprimer les fiches il faut :
-cliquez droit sur la fiche et cliquez « enregistrer sous » ( dans le bureau) et mettre un nom
-imprimez avec l’assistant d’impression windows ou autres une fois la fiche enregistrée dans le bureau

Fiches semaine 3

Suivre un chemin avec des gommettes :
Photo hérbergée par zimagez.com
Photo hérbergée par zimagez.com

Télécharger ICI et LA.

Relier le papa dinosaure à son petit :

Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI. Compte tenu de mon jeune âge , Maman a mis les couples les uns en face des autres mais vous pouvez mélanger pour les plus grands.

Associer chaque dinosaure à sa moitié:

Photo hérbergée par zimagez.com
Photo hérbergée par zimagez.com

Télécharger ICI et LA

Et pour finir un coloriage :
Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI.

Pour varier, maman me donne des outils scripteurs différents : feutres, peinture, crayons pastels…

Programmation Xavier Septembre-Octobre-Novembre

Maman a repris les grands domaines de compétences de petite section de maternelle et a créé spécialement pour moi un programme en établissant des objectifs afin de pouvoir faire une évaluation à la fin de la période pour ensuite créer un nouveau programme pour la période suivante. Elle a choisi le thème des dinosaures comme fil directeur pour égayer mes séances.

LANGAGE ORAL

-Echanger/S’exprimer
- Entrer en relation avec autrui par la médiation des gestes (bonjour, merci, au revoir) et des images avec le PECS :
– être capable de demander le matériel scolaire (crayons, peinture, gommettes, perles…)
– être capable de demander des jouets (dinosaure, voitures, animaux, livres, puzzles, bulles…)
– être capable de demander de la nourriture (banane, pomme, yaourt, biscuit, eau…)
- Reconnaître quelques comptines sur les dinosaures et jeux de doigts avec la voix et les images
-Comprendre
- Comprendre un message à l’aide des images (aller manger, aller dans la poussette, aller sur la table de travail, au bain, dormir, jouer…)
- Écouter une histoire courte (Petit ours, T’choupi…) en restant assis avec Maman quelques minutes

LANGAGE ECRIT

- Se familiariser avec l’écrit
- Identifier les fonctions de l’écrit, manipuler différents livres (revues telles Popi), des documents (sur les dinosaures), des albums (Dinosaures à toucher, Dinosaures de BYRON BARTON), des imagiers…
- Reconnaître son prénom avec la photo (mettre son prénom sur chaque fiche de travail, porte-manteau, set de table cuisine)
- Repérer des images identiques (loto)
-Apprendre le principe alphabétique
- Mettre en relation des lettres pour former un mot (DINOSAURE)
- Trier les lettres de l’alphabet
- Reconstituer son prénom avec un modèle (genre loto)
- Apprendre les gestes de l’écriture
- Découverte
- Étaler la couleur à la main, au doigt, avec différents outils (rouleau, éponge, coton tige)
- Faire des empreintes de main, de doigts avec outils ou objets
- Remplir une surface selon consigne
-Contrôler geste, éviter les obstacles, maîtriser l’amplitude , la vitesse, la pression (tracer que sur feuille, pas la trouer…)
Le point
- Faire des points avec le doigt ou avec un coton tige et de la peinture
- Coller une gommette sur un point pour décorer un dino
- Décorer un dino avec des points en utilisant différents outils (bouchons,…)
- Utiliser des tampons, des tampons feutres pour rappeler le geste à utiliser pour faire des points (tapoter)
- Cacher des points avec de la pâte à modeler
- Coller des confettis pour décorer un dino
Le rond
- Faire des empreintes rondes avec toutes sortes d’objets
- Coller des gommettes et faire le tour avec un feutre
- Faire des boules de pâte à modeler
- Dessiner dans un rond

MATHEMATIQUES

Repérage dans l’espace
- Faire le lien entre un lieu et une photo (garderie, parc, école de Louis…)
- Découvrir l’espace de sa nouvelle chambre (coin lecture, coin travail, coin repos, coin puzzle, coin jeu)
- Repérer l’emplacement des objets (repérage visuel par images: ranger les voitures dans la caisses voiture en se repérant sur l’étiquette)
- Se repérer dans l’espace d’une feuille (notion de dedans et de dehors de la feuille)
- Assembler un puzzle de 25-30 pièces sur les dinos
- Jeu de loto
Repérage dans le temps
- Sensibiliser à la date (jour) en mettant chaque jour l’étiquette du jour (une couleur différente par jour)
- Situer les événements les uns par rapport aux autres (emploi du temps à la demi-journée)
Découvertes des formes et des grandeurs
- Trier par couleur, formes, catégorie
- Découverte des couleurs (rouge, vert, bleu)
- Associer les dinos à leur ombre
- Réaliser un algorithme d’une seule couleur
Approche des quantités et des nombres
- Sensibilisation à la comptine numérique jusque 3 avec les comptines
- Découvrir la quantité 1 : donner un fruit à chaque dino
- Découvrir les constellations du dé 1 et 2 avec dominos des dinosaures
Activités de logique
- Comprendre et établir la relation entre des objets de la vie quotidienne (crayon/feuille; lait/biberon;cuillère/assiette…)
- Associer une image et un objet
Découvrir des objets
- Utiliser des jeux de construction tels les légos, les duplos, les kaplas, les clipos, les cubes
- Reproduire un modèle simple de 1 ou 2 éléments
- Utiliser différents outils scripteurs : pinceaux à colle, feutres, pastel, spotys, pinceaux, éponges, tampons
- Découvrir et commencer à utiliser les ciseaux

SCIENCES

- Connaître et désigner les différentes parties de son corps : nez, bouche, yeux, tête
- Connaître quelques règles d’hygiène du corps : laver ses mains, laver ses dents et accéder à la propreté (aller sur le pot au moins 5 fois par jour)
- Écouter les bruits de la vie quotidienne et quelques animaux (loto sonore)
- Manipuler les livres à toucher (les dinos à toucher)

ARTS VISUELS

- Laisser des traces et s’intéresser aux traces laissées
- Déchirer des bouts de papier
- Expérimenter différents outils (éponges, brosses, mains) différents matériaux (peinture seule ou avec sable, sucre)
- Laisser des traces en déplaçant des objets (des voitures)
- Aborder des techniques (coller du coton, coquille d’œufs, papier de soie pour décorer des dinos

MUSIQUE

- Réagir à une comptine
- Identifier des bruits familiers (aspirateur, robot, téléphone, pleurs de bébé, motos, bruits de l’école…)

SOCIALISATION

- Accepter de quitter maman pour aller à la garderie
- Entrer en relation avec d’autres enfants
- Respecter des règles de vie communes (s’asseoir pour goûter, prêter, accepter de ne pas prendre tous les jouets)
- Accepter de ranger les jouets
- Comprendre et respecter les règles de jeu (loto, jeu de l’oie…)

12

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime