Dis-moi Maman c’est un homme ou un animal?

Visionner l'image

Le titre m’a interpellée et c’est pour cette raison que j’ai acheté le livre et commencé sa lecture. Je me suis imaginée que c’était un enfant dans la rue qui demandait cela à sa maman en désignant un enfant autiste. C’est peut-être dur à  dire mais parfois Xavier a des réactions plus proches du comportement d’un animal que celui d’un enfant. Il ne communique pas comme un enfant, il se fait comprendre comme le fait un animal qui ne parle pas. Mais ce n’était pas du tout le sujet du livre que j’ai trouvé cependant très intéressant.

C’est une Maman qui raconte les problèmes qu’elle rencontre avec son fils autiste à  savoir son hypersélectivité. En effet, les enfants autistes sont hypersélectifs : ils ne mangent qu’une marque de gâteau, ne peuvent manger qu’avec une cuillère rouge dans un bol bleu. Cela parait idiot mais cela peut empoisonner une vie au quotidien. Cependant, la maman va plus loin et explique pourquoi les autistes ont beaucoup de mal à  comprendre et assimiler le vocabulaire. Par exemple, quand on montre une chaise à  nos enfants en la désignant il assimile que c’est une chaise mais il s’attache aux détails comme la couleur, la taille, la forme… Ce qui explique sa difficulté à  généraliser. Si on lui montre une autre chaise au design différent et qu’on lui demande ce que c’est il ne reconnait pas la chaise car il s’est tellement attaché aux détails qu’il ne retrouve pas que pour lui on ne peut pas qualifier cet autre objet de chaise.

Pour en revenir au titre je vais vous raconter l’anecdote. Thomas, le héros du livre, pose cette question à sa maman en voyant une vielle dame dans la rue. En effet, la dame âgée ne correspondait pas aux schémas physiques qu’il se faisait de l’humain, si bien qu’il ne peut la qualifier.

Le livre est très bien écrit et très formateur car la maman explique très bien les situations embarrassantes que peut engendrer ce problème d’hypersélectivité. De plus, les problèmes de comportement ont souvent pour origine une incompréhension de la part de l’enfant autiste du fait de son hypersélectivité. Voilà encore un livre qui va me rapprocher de Xavier en m’aidant à mieux le comprendre.

Vous pouvez acheter le livre ICI.

Ma lecture m’a beaucoup aidée pour comprendre pourquoi Xavier comprend certains verbes comme  » manger, boire, dormir, donner, s’asseoir » mais a beaucoup de mal à assimiler le vocabulaire. Morale de l’histoire : il faut que je généralise et quand je lui présente une girafe, il faut en présenter plusieurs différentes et fait des exercices de tri pour contrer cette hypersélectivité.

Blanche a un an

Aujourd’hui ma petite sœur Blanche a un an. Elle ne marche pas encore mais commence à faire du quatre pattes. Elle passe son temps à me courir après pour m’attraper et me faire un câlin. Elle est gentille car moi, je ne lui montre pas beaucoup d’attention. C’est un peu comme un doudou : je la câline de temps en temps mais ce sont ses jouets qui m’intéressent. Elle ne peut pas m’allumer la télé ou me donner le pain que je n’arrive pas à attraper, alors je ne la regarde pas.

Elle commence à parler, elle dit « non », « maman », « papa », « bain », « câlin » et répète beaucoup de mots. Louis est d’ailleurs très inquiet car il dit que Blanche va bientôt parler et que ce n’est pas normal, car moi j’ai 3 ans et je ne parle pas. Il a du mal à appréhender ce décalage et cet inversement entre nos progressions respectives dans ce domaine, et se rend donc encore mieux compte de mes lacunes.

Ce week-end, nous avons fêté son anniversaire avec le mien car papa travaille beaucoup en ce moment, alors on a profité de sa disponibilité pour faire une petite fête. Maman fera un billet avec la fête qui me sera réservé le 24 août.

Pour l’occasion, Louis nous avait préparé une super décoration.

Photo hérbergée par zimagez.com

Nous avons eu chacun notre gâteau, Blanche avec des fleurs et moi avec une… girafe (qui ne surprendra pas nos lecteurs habituels) !

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

J’ai adoré, je battais des ailes devant la fumée qui s’échappait des bougies. Je voulais absolument garder le gâteau à côté de moi. Papa et Maman ont eu du mal à en prendre une part. J’ai bien-sûr attrapé la girafe, mais je n’ai pas mangé le gâteau. Pour moi, les gâteaux sont fascinants : ça s’observe, donc le manger m’enlève mon plaisir. Vous pouvez remarquer que la bouteille de coca est alignée avec le gâteau !

Photo hérbergée par zimagez.com

J’ai eu un petit cadeau mais le reste arrivera le 24 août : une ardoise magique lumineuse : j’adore, et j’y joue assidûment lorsque la pénombre du soir arrive, cela rend mon ardoise encore plus fascinante ! Son adoption immédiate est d’ailleurs en elle-même un signe de mes progrès : longtemps, il a fallu de longs jours (des semaines) avant que je ne fasse attention à un cadeau, que je l’apprivoise.

Photo hérbergée par zimagez.com

Et Blanche a eu un téléphone musical que je n’arrête pas de lui « emprunter », car la musique me berce et me calme :

Photo hérbergée par zimagez.com

Ensuite, nous avons fait une chasse au trésor.
Louis cherchait des indices…
Photo hérbergée par zimagez.com

…pendant que je les rassemblais pour former le puzzle qui nous mena au trésor…
Photo hérbergée par zimagez.com

Et pour finir, une petite photo de Blanche qui fait coucou :

Photo hérbergée par zimagez.com

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime