Des Rêves pour Xavier – L’association

Après une longue période d’inactivité, ce Blog reprend vie à la faveur de la création de l’association « Des Rêves pour Xavier, la vie d’un enfant autiste ».

Cette association a été créée le 24 août 2015, pour les 8 ans de Xavier.

Vous trouverez ses statuts ainsi qu’un bulletin d’adhésion dans le bandeau de droite du Blog, dont la gestion est désormais reprise par l’association.

Nous avons aussi une page Facebook.

N’hésitez pas à la liker pour suivre notre actualité !

Nous publierons bientôt plus d’infos et des news de Xavier depuis le dernier billet, qui date d’un peu plus d’un an.

De l’eau a coulé sous les ponts, et bien des péripéties sont intervenues dans la vie de notre Zouzou et de sa famille !!!

Les vacances

Je reviens de deux semaines passées dans ma nouvelle maison que l’on va habiter à l’année à partir de la rentrée prochaine. Je me suis très bien habitué aux grands espaces et au grand jardin et j’ai hâte de pouvoir piquer une tête dans la piscine! On s’est promenés pour voir les poneys qui ne sont pas très loin de chez nous. J’ai aussi fait des puzzles avec ma sœur Blanche qui se met à apprécier beaucoup cette activité qui m’est si chère. Maman ne sait pas si c’est par imitation ,par plaisir ou pour se rapprocher de moi mais ce qui compte c’est que je fasse une activité avec un enfant de mon âge. Maman fera un billet à ce sujet prochainement car elle a des photos très émouvantes.

Les vacances dans Vie de la famille dscn0914-300x225

On a fêté l’anniversaire de Papa sur le thème d’Astérix car mon grand frère ne voit que par lui en ce moment. J’ai aimé la fête, admiré le gâteau qui représentait un village gaulois et participé à quelques jeux enfin j’ai regardé: j’étais présent de corps mais pas vraiment d’esprit. C’est déjà bien pour moi qui ai l’habitude de m’exclure de ce genre d’événement.

dscn0921-300x225 dans Vie quotidienne

Le quotidien avec moi est toujours très compliqué pour mes parents. Je ne suis pas propre, ne mange toujours pas et surtout pas assis à table avec des couverts et je dors de manière épisodique. Maman me trouve tellement mignon quand je souris qu’elle oublie tout le reste.

Maman passe beaucoup de temps en ce moment à faire des courriers pour le transfert de mes dossiers pour l’année prochaine. Elle écrit partout pour que ma candidature soit retenue pour intégrer un IME très bien qui se trouve dans la région que nous habiterons à la rentrée. L’établissement est neuf et travaille à partir de l’équithérapie et la balnéo et ne prend en charge que des autistes comme moi qui ont de gros troubles du comportement et des apprentissages. Croisons les doigts…

Bonne rentrée

Je suis revenu de vacances, je peux donc vous donner quelques nouvelles. J’ai passé de très bonnes vacances. J’ai dû aller environ 30 fois à la piscine, activité que j’affectionne beaucoup. Je vous mettrai des photos de ces beaux moments.

Aujourd’hui, c’est la rentrée et comme chaque année Papa et Maman ont un petit pincement au coeur de ne pas me voir moi aussi ,comme tous les enfants normaux, faire mon entrée à l’école. Cette année ils ont une petite consolation puisqu’ils m’ont inscrits à des cours par correspondance mais Maman a peur de ne pas être à la hauteur, de se décourager et d’abandonner. La vie n’est pas toujours simple avec moi et il faut beaucoup de patience, de calme et de fermeté avec quelques heures de sommeil et peu d’heures de liberté.

Ma petite soeur est allée à l’école pour la première fois ce matin. Elle a deux ans de moins que moi mais cela fait longtemps qu’elle m’a dépassé dans tous les domaines. Maman était un peu triste car elle n’a pas pu l’amener. C’est ça aussi la vie avec un enfant autiste : Beaucoup de frustrations, de projets abandonnés, de sorties impossibles. Maman n’emmène jamais mes frères et soeurs à l’école et ne va jamais les chercher car à ces heures là je suis avec elle et elle ne peut pas m’emmener. L’école est un milieu que je ne comprends pas et qui provoque chez moi des crises ingérables. Il y a du monde et on doit attendre : cela suffit à me rendre hystérique.

Bref, Blanche est à l’école et est ravie. Avant de partir elle a dit à Maman : « Xavier ne va pas à l’école car il est trop petit ». Blanche pense que je suis un bébé ce qui explique mon comportement. Elle est encore trop petite pour comprendre ma différence.

Avant de vous quitter je vous souhaite une bonne rentrée à tous. Je fais ma rentrée cet après-midi à l’hôpital de jour qui accepte de me prendre encore cette année ( pour la dernière année) quelques heures par semaine. Ils ont un beau jardin et m’emmène à la piscine alors tout va bien.

Activités d’imitation et de manipulation

A la veille de partir pour quatre semaines en vacances à la campagne, Maman a préparé un petit programme pour m’occuper pendant les vacances. Ce sont des idées diverses pour jouer avec moi et surtout donner des idées à mon entourage car le temps est parfois long avec un enfant autiste comme moi qui a très peu d’initiative.

Idées d’activités avec le sable:
-Remplir un seau avec une petite ou une grande cuillère
-Verser un seau de sable dans un entonnoir ou une passoire
-Transvaser du sable d’un seau à un autre
-Remplir un seau avec une pelle
-retrouver de petites perles cachées dans le sable

Idées d’activités avec de l’eau
-Remplir une bouteille et la vider
-Transvaser l’eau d’une bouteille à un seau
-Remplir et vider un arrosoir
-Remplir un seau avec un arrosoir

Idées d’activités autour du trampoline
-Compter jusque 5 ou 10 et  » à Stop » s’arrêter
-Chanter une comptine « à sauter » ( comme le petit lapin ) et sauter au bon moment
-Sauter jusque 5 descendre attendre 5 et re-sauter

Idées d’activités avec un ballon
-Faire rouler jusqu’au mur
-Faire rouler pour casser une tour ou faire tomber des quilles
-Lancer une balle dans un panier
-Lancer une balle pour faire tomber des boîtes

Idées d’activités avec des cubes
-Faire une tour
-Faire la tour la plus haute avec des kaplas
-faire une route en alignant des cubes
-Faire un pont, une maison ou une tour en lego
- Faire une tour avec des boîtes

Idées de jeux de société ( travail du tour de rôle)
-Jeux de pêche à la ligne
-Puzzle à deux
-loto à deux
-Sos ouistiti
-jeux d’équilibre

Idées d’activités avec de la peinture
-Faire des points avec un coton tige
Faire des traites avec un rouleau
-Remplir une forme ( cercle, carré, triangle)
-Utiliser des tampons
-faire des empreintes de mains, de pieds
-Peindre l’intérieur de sa silhouette pré-dessinée

Idées d’activités avec de la pâte à modeler
-Faire des colombins
-Faire des boules
-Faire un bonhomme
-Faire une chenille ( alignement de boules)

Idées de comptine à mimer
-Pomme de reinette
-Mon petit lapin
-Coccinelle demoiselle
-Les marionnettes
-Dansons la capucine
-Bateau sur l’eau

Idées d’activités manuelles
- coller des bouts de papier pour faire une mosaïque
-Colorier une forme
-Coller des play-mais le long d’une ligne
Coller des gommettes sur une bande
-Compléter un dessin
-Pâte à sel( faire un escargot, un serpent)

Idées jeux extérieurs en groupe
-Jeu du chat
-Jeu du chat avec toucher avec un ballon
-1,2,3 soleil
-Jeu du cheval, de la brouette
-passer entre les jambes
-Parcours : Passer sous une chaise, sur des caisses, dans un carton..dans un tunnel

Autres activités de motricité
-Trotinette
-Essayer de faire du vélo ( monter dessus)
-Planche à roulette

Travail autour du souffle
-Faire des bulles de savon
-Souffler pour gonfler un ballon
-Faire des bulles dans l’eau avec une paille
-Souffler dans un sifflet, un harmonica, une flûte
-Souffler pour déplacer des boules de côtillons

Travail autour de l’imitation
-Frapper dans ses mains
-taper sur une table, un tambour
-Frotter un instrument
-Jouer du triangle
-Secouer des maracas
-Secouer des grelots

Maman revient après une longue absence

Cela fait plusieurs semaines que Maman délaisse le blog au profit de papa qui tient à conserver cet espace d’échange et de communication. Maman est très occupée et a d’autres loisirs. Il est parfois difficile de vivre avec un autiste, de parler avec des personnes concernées par l’autisme, de passer ses journées avec un autiste… bref, Maman a besoin de souffler et de parler d’autre chose que de l’autisme et de moi.

Sa vie se résume à m’amener chez l’orthophoniste, chez le psychomotricien, assister aux bilans hebdomadaires de l’hôpital de jour… Peu de temps pour penser à autre chose finalement alors gérer le blog en plus c’est difficile. Maman a parfois voulu arrêter le blog peut-être pour oublier ma différence mais les témoignages de certaines personnes lui donnent envie de poursuivre.

Un blog sur internet permet de dialoguer, « vider son sac » mais en même temps c’est très impersonnel, c’est virtuel. Maman reçoit beaucoup de sollicitations auxquelles elle ne peut pas répondre faute de temps et parce que ce n’est pas sa passion de s’occuper de moi ni son métier. Elle le fait avec son amour de maman et sans aucun professionnalisme.

Il est également quelquefois difficile pour elle d’assumer ses choix face à des remarques sur sa façon de travailler. Les parents sont très seuls face à l’autisme. Aucun médecin ou professionnel ne leur indique une orientation précise vers laquelle aller, alors quand celle-ci est trouvée et décidée par eux c’est dur de se persuader que c’est la meilleure alors que les progrès sont lents. Trop lents.

J’ai la chance d’avoir deux frères et une sœur qui ne sont pas autistes, alors la vie de ma famille ne peut pas être exclusivement tournée vers l’autisme. Ils essaient d’adapter leurs activités à ma différence. C’est à moi de m’adapter à leurs sorties et non le contraire. Maman doit aussi veiller à ce que ma fratrie s’éveille à la vie et la croque à pleines dents même si moi je suis en retrait.

Louis dit souvent que si je n’étais pas différent, au moins il aurait un copain. Quant à Blanche ma petite sœur, elle me tient tête et quand je la pousse elle s’accroche au mur de toutes ses forces pour me faire face. Et ça marche : je m’arrête net.

Voilà, tout cela pour dire que Maman va poursuivre le blog mais à un rythme moins soutenu car elle se consacre à d’autres choses et laisse la place aux professionnels qui ont choisi de s’occuper d’enfant comme moi. Elle continue à me préparer des supports d’activités. Elle me fait manger à tous les repas assis et comme tout le monde (et c’est sportif!) et m’emmène à la piscine. Actuellement, elle prépare un dossier pour que j’intègre un IME pour compléter mon intégration en hôpital de jour à la rentrée prochaine.

Jeu autour du schéma corporel

Comme beaucoup de mes copains autistes, je n’ai pas du tout conscience de mon corps. Je suis incapable de désigner ma tête, mon nez, mon pied ou mes yeux. Je ne sais pas que ma main est à moi et qu’elle est au bout de mon bras.

Maman essaie donc, par le jeu, toujours de m’aider à situer les différentes parties de mon corps et de m’apprendre à les désigner.

Pour cela, elle utilise ce jeu :

Visionner l'image

Ce sont des personnages à assembler : un indien, un chevalier, un pirate…Pour chaque personnages il faut assembler la tête, le corps, les deux bras et les deux jambes. Seul et sans support, je suis incapable de les reconstituer. Maman a donc découpé mon travail en plusieurs étapes :

Étape 1:

Il s’agit de mettre les pièces correctement sur le modèle en noir et blanc. Maman a photocopié le personnage. Il s’agit, du coup, d’un encastrement, mais Maman verbalise et désigne en même temps la pièce que je mets sur mon propre corps.
Visionner l'image

Étape 2:

Maintenant, je n’ai que la silhouette de la pièce que je dois poser. Maman a fait le tour des pièces avec un crayon.
Visionner l'image

Étape 3:

Je dois replacer les morceaux des personnages en utilisant un schéma du corps. la verbalisation de Maman m’accompagne et me guide toujours dans cette étape.
Visionner l'image

Étape 4:

Je réalise sans support le personnage. Je mets la tête en haut du corps et les membres de chaque côté.

Vous pouvez me voir en vidéo sur cette activité, avec une des 4 vidéos réalisées lors de l’une de mes séances de ces vacances de Pâques :

Image de prévisualisation YouTube
Encore une fois, vous pouvez voir que les enfants autistes ne font rien de manière innée et selon la logique normale. Il faut sans cesse découper les opérations cognitives nécessaires pour atteindre un objectif pour que l’apprentissage soit acquis.

Les instruments de musique

Les enfants neurotypiques apprennent la plupart des choses en imitant les adultes ou les autres enfants qui les entourent. Ainsi, un enfant de 15-18 mois tape sur une casserole avec une cuillère par imitation. On voit aussi les petites filles donner à manger à leur poupée et les garçons faire rouler une voiture. Les enfants comme moi n’ont pas ce sens inné de l’imitation. par conséquent, on présente un gros retard de développement et une façon de jouer très particulière et souvent non fonctionnelle.

Il faut donc m’apprendre à imiter pour que je gagne en autonomie, que je mette mon manteau, que j’aille chercher mes chaussures. C’est un travail de longue haleine car pour imiter il faut regarder et l’attention conjointe me fait défaut.

Pour m’aider, Maman utilise des instruments de musique :
Visionner l'image

Voici quelques activités qu’elle me propose :
- taper sur un tambour
- secouer des maracas
- secouer une clochette
- taper des castagnettes
- souffler dans une trompette
- faire du xylophone
- frapper des cymbales

Ce sont des activités qui peuvent paraître très simples, mais cela est très difficile pour moi. Au début, j’ai besoin de beaucoup de guidance. Maman me prend les mains pour taper sur le tambour et souvent en réponse je lui prends les mains pour taper sur le tambour. Je n’ai pas conscience de mon corps, je ne sais pas que ma main est au bout de mon bras et que je peux la commander avec mon cerveau.

Ce problème de coordination me pose beaucoup de problème pour imiter avec mon corps. C’est pour cette raison que Maman commence avec des objets simples et qui me plaisent.

En effet, j’aime beaucoup la musique, et je suis attiré par les sons produits, ce qui facilite les exercices.

A Noël, j’ai eu ce joli piano de chez Fnac éveil et jeux:

Visionner l'image

Il est très bien, car pour le faire fonctionner il ne suffit pas d’appuyer sur la touche, il faut utiliser l’index (doigt lié au pointage, activité également non innée chez les enfants autistes) et taper d’un coup sec. J’aimais beaucoup écouter ma Maman jouer du piano ou ma sœur, qui a vite compris comment l’utiliser mais je n’arrivais pas à en jouer. Finalement, avec beaucoup d’aide et beaucoup d’entraînement je joue seul désormais : j’ai appris par imitation !

Les renforçateurs

Les enfants autistes comme moi ont la particularité d’avoir des intérêts restreints et surtout des obsessions. Il est alors difficile de nous faire travailler, car si au moment « t » ce qui nous intéresse c’est notre ligne d’animaux, ou la tapisserie de notre chambre, ou encore un livre nous ne voulons pas venir nous asseoir à table. Finalement, les enfants neurotypiques sont pareils puisqu’ils ont aussi tendance à rester à leurs occupations plutôt que de venir faire ce que l’adulte leur demande. Avec ces enfants dits « normaux » qui comprennent le langage parlé, on utilise le chantage. : « Viens faire ton coloriage et après tu auras tes petites voitures ou tu retourneras jouer… »

Avec moi, le chantage est impossible car je ne comprends pas les longues phrases de Maman. Cependant, il a été nécessaire de trouver une solution pour m’aider à venir de moi-même m’asseoir à table pour réaliser un exercice ou travailler un apprentissage. Pour cela, Maman utilise des renforçateurs. Il s’agit d’un objet qui me plaît et qui va attirer mon regard et ainsi me permettre de me diriger à l’endroit voulu. On peut critiquer cette démarche en disant que l’on ferait de même avec un animal qui voudrait son os, mais on a rien sans rien.

Ainsi, si Maman enlève ma tétine de ma bouche et l’amène sur la table et qu’elle me demande de m’asseoir pour la récupérer, je semble exécuter son ordre, m’asseoir et me préparer à travailler. Le plus dur c’est de trouver des renforçateurs, c’est-à-dire des objets qui vont m’intéresser au point de quitter mon obsession (ma ligne d’animaux) ou d’arrêter ma crise (parce que justement Maman a rangé les animaux pour me permettre de me concentrer sur une tâche précise).

Mes intérêts sont très restreints et en plus changeants. Maman doit alors sans cesse renouveler son stock de renforçateurs. Il y a la pâte à modeler, la tétine, les gâteaux et certains livres. Mais pour que le renforçateurs soient sources de motivation, il faut que je comprenne le lien entre la tâche à effectuer et le résultat que je vais pouvoir obtenir en cas de réalisation.

C’est une sorte de récompense, mais pour moi c’est très dur à comprendre car au même titre je ne comprends pas quand Maman me gronde ou qu’elle n’est pas contente. Je ne fais pas le lien entre son attitude et mon acte. De même, si elle gronde mon frère ou ma sœur je le prends pour moi et je pleure.

En tous cas le système de renforçateurs même s’il est critiquable est très utile pour mettre en place un emploi du temps : on peut mettre la photo de deux activités et la troisième celle de la pâte à modeler (le renforçateurs) ce qui aide la pensée à se construire. Je semble mieux comprendre le chantage de Maman ce qui évite les crises. Par exemple, quand la psychologue arrive je sais que Maman range mes animaux et quand c’est fini, Maman revient avec.

Les renforçateurs sont également nécessaires pour développer la communication chez les enfants autistes. En effet, il ne risque pas de demander un objet pour lequel il n’a aucune affinité comme tout enfant d’ailleurs. Si on veut qu’il demande quelque chose, cette dernière doit vraiment l’attirer.

Voilà encore un petit moyen que Maman utilise pour me stimuler, me motiver et m’aider à grandir. La première étape pour aider un enfant autiste à progresser c’est d’établir une liste des renforçateurs que l’on peut utiliser pour réduire les crises signes visible de leur incompréhension du monde. Par exemple, quand je suis dehors, Maman met Dora à la télé pour que je rentre : quand j’entends le générique, j’accours et Maman ferme la porte et s’épargne la crise qui accompagne le moment de rentrer. Au fur et à mesure, je comprends que quand Maman me montre la carte de Dora je dois rentrer. De même quand elle m’arrache ma tétine et la pose sur mon bureau : je m’assois. Je fais ainsi petit à petit le lien entre ce que dit Maman et l’action que je dois faire.

Les enfants autistes comme moi sont plus attirés par les objets que par les sujets, alors il est indispensable de se servir de ce déséquilibre pour rétablir l’équilibre et ainsi nous faire accéder à votre monde.

Mon occupation favorite

Il y a des enfants autistes qui sont très hyperactifs, qui ont du mal à se concentrer et qui courent de long en large toute la journée. Il y a en a d’autres qui sont dans leur monde et qui regardent des heures le tambour de la machine à laver tourner. D’autres utilisent des jouets mais à leur façon. Je fais partie de cette troisième catégorie.

Pendant mes temps libres, je suis assez calme et je m’occupe tout seul. Je passe beaucoup de temps dans ma chambre à faire des puzzles que j’aligne ensuite. Mon autre activité est l’alignement, le tri , la catégorisation. En effet, j’aligne des animaux en plastique en les triant par famille, par matière et par espèce. C’est un travail acharné et minutieux auquel je m’adonne de jour comme de nuit. Je les range dans un sens précis et gare à celui qui casse ma création.
Visionner l'image

Maman est assez épatée par mon travail car je ne fais pas des lignes droites monotones : je fais des vagues, des escargots ou tout autre signe graphique compliqué. Je suis ainsi capable de faire un cercle parfait avec mes animaux alors que je suis incapable de faire un quelconque signe graphique sur une feuille avec un crayon.
Visionner l'image

Finalement, je suis un artiste ! Je crée des œuvres mais avec un sens mathématique assez développé, aussi bien au niveau spatial qu’au niveau logique.
Visionner l'image
Certaines méthodes préconisent de bannir ce genre de comportement, alors que Maman reste émerveillée devant mes créations. Elle préfère que j’aiguise mon sens graphique et mathématique plutôt que je tue le temps en tournant sur moi-même ou en regardant la machine à laver tourner.

Programme de travail pour les mois de janvier, février et mars

Maman a préparé un nouveau programme pour le trimestre qui vient. Elle va cependant modifier notre façon de travailler. En effet, le travail sur fiche ne me plaît plus, je ne suis plus intéressé par le dessin ou le coloriage qui étaient ma passion auparavant. Comme Maman refuse de me forcer et veut suivre mes intérêts, elle a donc choisi de mettre de côté pour le moment le travail sur fiche pour privilégier le jeu à deux et m’apprendre à jouer de manière fonctionnelle.

Langage oral

Echanger, s’exprimer
- Entrer en relation avec autrui par la médiation des images, c’est-à-dire être capable d’apporter spontanément la photo de l’objet désiré (boire, dvd, pâte à modeler…)
- Acquérir du vocabulaire en situation en donnant l’objet désigné par l’interlocuteur (manteau, chaussures, quelques animaux,cuillère…)
- Écouter des chants et des comptines et essayer de les reconnaître
Comprendre
- Comprendre un message simple et agir ou répondre de façon pertinente (donne-moi la main, viens, tiens, manger, boire, sortir)
- Écouter en silence un petit conte ou une petite histoire lors de la lecture du soir avec mon grand frère
Progresser vers la maîtrise de la langue française

- Formuler, en se faisant comprendre, une demande
- Comprendre et acquérir quelques mots (manteau, chaussures, noms de quelques animaux)
- Produire des phrases correctes, même très courtes, avec la photo de l’objet désiré et le pictogramme « je veux »
- Généraliser la communication en se détachant de la photo pour aller vers l’image plus abstraite comme le dessin

Langage écrit

Se familiariser avec l’écrit
- Identifier quelques fonctions de l’écrit : observer et manipuler des livres dans la bibliothèque
- Écouter des histoires racontées par Maman lors de la lecture du soir
- Reconnaître son prénom avec sa photo
- Rapprocher des images identiques(PS)
- Trier des albums par héros (Trotro, Elmer, petit ours brun)
- Manipuler un livre correctement en respectant le sens des pages
- Repérer une comptine avec une image
Apprendre le principe alphabétique
- Mettre en relation des lettres pour former un mot
- Trier les lettres de l’alphabet en repérant leur forme
- Mémoriser la forme des lettres de l’alphabet en les plaçant dans un encastrement
Apprendre les gestes de l’écriture
Découverte de l’outil scripteur :
- Tenir de manière adaptée et efficace un outil scripteur (main, doigts, brosses, éponges, rouleaux, pinceaux, cotons-tiges, feutres, crayons de couleurs, craies grasses et sèches…)
- Manipuler des objets qui demandent une préhension variée et différente ( des pinces à linges, un économe, un moulin à légume ;..)
- Manipuler des outils scripteurs variés (pinceaux, crayons feutres, de couleurs, pastels, des formats variés (A3, A4, A5…), des supports variés (pâtes, papiers…)
- Apprendre à choisir l’outil adapté à la tâche d’écriture et au support
- Être capable d’utiliser l’espace de la feuille et couvrir cet espace, reconnaître le bas et le haut de la feuille, utiliser la feuille dans le sens demandé
- Travail sur les traces, les contours, les itinéraires, les trajectoires, les tracés continus et discontinus…
Le rond
- Peindre à l’intérieur de ronds
- Colorier à l’intérieur d’un rond délimité
- Faire des soleils avec de la pâte à sel, un feutre effaçable, avec et sans aide
- Tracer des cercles sur des pointillés
- Entourer des ronds
Prénom
- Faire son initiale avec de la pâte à modeler, de la pâte à sel

Progression découvrir le monde

Repérages dans l’espace
- Se situer dans l’espace (haut/bas) puis sur feuille
- Savoir se repérer pour se déplacer dans la maison et à l’extérieur sur indication d’une photo
- Réaliser des puzzles de 45 pièces
- Découvrir et se sensibiliser aux règles du jeu de mémory (avec des dessins collés à l’intérieur de bouchons puis des cartes)
Se repérer dans le temps

- Commencer à comprendre que les événements sont chronologiques avec des photos des activités à faire
- Suivre un emploi du temps avec de 2 à 4 photos et comprendre ca qui va suivre et ce qui a eu lieu
Découvrir les formes et les grandeurs
- Trier des objets en fonction de leur couleur
- Trier des objets par taille
- Trier des objets par leur forme
- Réaliser des algorithmes en variant les formes et les couleurs (sans puis avec modèle)
- Reconstituer un dessin en respectant les formes géométriques imposées
- Associer des formes identiques
- Utiliser des boîtes à formes
- Trier des formes
- Associer un objet à sa silhouette en respectant la forme
- Loto des formes
Approcher les quantités et les nombres

- Sensibilisation à la comptine numérique jusque 3
- Trier des cartes en raison du nombre d’éléments qu’elle contient (collection de 1 et 2 éléments)
- Distribuer des objets : un pour associer un
- Utiliser une boîte à compter et mettre autant d’objets qu’il y a de points eu égard aux constellations des dés
Activités logiques
- Établir une relation entre deux objets :animaux/nourriture; animaux/habitats; métier/objet
- Trier des objets selon un critère et les classer ( la couleur , la forme ou la taille )
- Réaliser une collection en fonction d’une propriété, trier et classer des objets selon un critère donné
- Former des couples d’objets selon une couleur ou une relation donnée
- Reproduire et poursuivre des suites ordonnées ( suites de couleurs et formes)
- Ranger les coins jouets correctement en les triant
- Pratiquer des jeux en règle simple
- Réaliser un collier de perles en respectant le modèle
- Associer un animal et son petit, T’choupi et l’objet dont il a besoin
Découvrir les objets
- Découverte des jeux de constructions : cubes, duplos, légos : aligner, empiler
- Reproduire un modèle simple avec des duplos, des cubes
- Utiliser des outils scripteurs : pinceaux à colle, feutre (mettre le capuchon)
- Le lavabo, les robinets : tourner , fermer sans éclabousser
- Les ciseaux : commencer à les utiliser
- Découverte du petit matériel de motricité (balle, cerceaux, sacs de sable, tunnel…
- Découverte des objets techniques : le couteau et le moulin à légume pour faire de la compote de pommes, de la soupe
- Découverte des formes de fermetures des vêtements : boutons, fermeture éclair, pression, lacets : repérer les fermetures , observer leur fonctionnement apprendre à les maîtriser
Découvrir la matière
- L’eau : se laver les mains, faire couler
- Manipuler différentes textures : semoule, sable, lentilles, de l’eau, de la farine pour y chercher des éléments cachés, faire des transvasement, faire du tri
- Avec de la pâte à modeler couper des morceaux de serpent, faire une galette, faire des boules
- Jouer au loto sensoriel
- Jouer au mémory des sons et des sacs tactiles
- Travailler le souffle en utilisant divers sifflets, bulles
Découvrir le vivant

- Connaître les différentes parties du corps humain avec un jeu de carte, désigner son nez, ses yeux, sa bouche puis reconstituer un visage
- Connaître quelques règles d’hygiène du corps et des locaux : apprendre à se laver les mains, utiliser les toilettes, se frotter les pieds…
- Le schéma corporel : jeux de doigts et prise de conscience de la main, des doigts et des bras
- Le corps en mouvement : prise de conscience des grands moyens de locomotion : marcher, sauter et courir
- Hygiène : Prendre l’habitude de se laver les mains et les dents
- L’ouïe : écouter les bruits de la vie quotidienne et les identifier

Programmation Socialisation
- Accepter de quitter le milieu familial
- Communiquer avec l’adulte en utilisant des photos
- Entrer en relation avec les autres enfants de la garderie ou de ma famille
- Respecter les règles de vie commune et les autres
- Jouer à un jeu de société avec mon frère

Programmation imitation
L’imitation est la base de nombreux apprentissages notamment l’autonomie, la verbalisation ou la socialisation. Les enfants neurotypiques imitent l’adulte ou les autres enfants de manière inné. ce n’est pas le cas pour les enfants autistes chez qui les capacités d’imitation font défauts. Cela explique le retard de développement de nombreux autistes. je n’imite pas du tout et c’est un domaine que Maman estime nécessaire de travailler.
Imitation non verbale
- Faire rouler une voiture, un train
- Coiffer une poupée, lui donner à manger, le biberon
- Enlever un vêtement par imitation ( une chaussette, un gilet…)
- Faire une tour avec des cubes, un mur par imitation
- Faire sonner une cloche, taper sur un tambour, jouer au xylophone
- Mettre un chapeau, un bonnet
- Répondre au téléphone
- Lancer une balle, la faire rouler, la lancer dans un seau
- Faire tomber des quilles
- Souffler dans un sifflet
- Faire tourner une toupie
- Pincer des pinces à linge
- Remplir un seau avec du sable et une pelle
- Faire une boule en pâte à sel, une galette, découper un serpent…
Imitation verbale
- Faire vrrrrrrr pour imiter la voiture
- Faire tchou tchou pour imiter le train
- Faire Sssssssss pour imiter le serpent
- Faire boum quand quelque chose tombe
- Faire ho hisssss quand on tire sur quelque chose
- Imiter certains cris d’animaux meuh, bê

Programmation attention conjointe

Comme mes copains autistes, je suis dans mon monde et je n’ai pas conscience des personnes qui m’entourent. Maman veut essayer, par ces activités, de m’apprendre à obtenir l’attention de l’autre pour augmenter mon désir d’interaction sociale.
- Montrer du doigt
- Jouer au ballon avec une autre personne
- Lancer une voiture à deux
- Faire un puzzle à deux
- Réaliser un abaque à deux
- Comprendre la notion de « à toi »  » à moi »
- Jouer à un jeu de société

123

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime