Tourner/Visser

Le geste de rotation du poignet doit être acquis pour l’apprentissage de l’écriture. Chez les enfants neurotypiques, c’est un mouvement inné, mais pas chez moi. Maman m’a donc appris à tourner et visser à l’aide d’écrou et de vis.

Le travail a été progressif.

Tout d’abord, elle a utilisé ce jeu de Fnac éveil et jeux :
Visionner l'image
Pour que chaque forme trouve sa place sur son support, il faut tourner en utilisant une ou deux mains selon les éléments.

Ensuite, Maman a utilisé des grosses vis et des gros écrous colorés que l’on trouve chez Hoptoys. Maman se mettait derrière moi et me prenait les mains pour guider mon geste.
Visionner l'image
Enfin on est passé aux jeux de construction.

Et voilà, trois semaines après je me débrouille comme un chef, la preuve en image :

Image de prévisualisation YouTube



Poisson d’Avril

Maman a profité de cette fête populaire pour me faire faire quelques activités autour des poissons.

Avec mon frère et ma sœur nous avons réalisé cette fresque. J’ai peint le fond en remplissant de peinture bleue des feuilles A4 que Maman a ensuite assemblées. Blanche a collé des gommettes sur des poissons prédécoupés et moi j’ai fait des poissons avec les pochoirs que Maman m’avait fabriqués. Quant à Louis, il a fait les petits détails et les jolis poissons.
Visionner l'image

Comme en ce moment je suis assez calme, j’ai pu faire quelques fiches inventées par Maman ou empruntées à différents sites trouvés sur trukastuss.

Un loto des images :
Visionner l'image
Un loto des lettres:
Visionner l'image

Un jeu de tri :
Visionner l'image
Un coloriage:
Visionner l'image

De la motricité fine :
Visionner l'image

Enfin, j’ai découvert une nouvelle activité : La pêche.

Visionner l'image

A l’aide d’un jeu magnétique, je dois pêcher des poissons et les mettre dans le panier qui est à ma droite.
Visionner l'image

Cela me permet de travailler la coordination œil/main car il faut être précis pour viser les poissons avec la canne et la coordination des deux mains, car pour décrocher le poisson, je dois utiliser mes deux mains. Je peux aussi jouer à deux avec Louis et travailler le tour de rôle.

Visionner l'image



Gommettes(3)

Cela fait longtemps que Maman me propose de faire des activités de collage de gommettes. Cependant, je refuse de les coller à un endroit précis et j’ai surtout beaucoup de mal à comprendre les consignes de Maman. De plus, je suis partagé entre le respect de la consigne et ma passion pour l’alignement.

Pour m’aider, Maman a utilisé beaucoup d’énergie pour me faire aimer l’activité et surtout m’obliger à coller les gommettes. Petite astuce : pour que je colle les gommettes, elle les mettait sur ma main ou sur son nez et comme je ne supportais pas cette petit blague, je prenais la gommette et la collais sur la feuille en l’alignant avec une autre gommette ou bien je la superposais à une autre gommette.

Maman a donc dû beaucoup persévérer car j’ai eu beaucoup de mal à dépasser mon envie d’aligner. J’aligne pour me rassurer car tout est droit, rectiligne, c’est rassurant.

A force de me proposer, malgré mes hurlements, l’activité tous les jours même si je ne collais que 4 gommettes et avec beaucoup de guidance de sa part, voici ce que j’ai réalisé seul au bout de quelques mois et de quelques paquets de gommettes :
Visionner l'image
Visionner l'image
Visionner l'image
je devais coller des gommettes aux emplacements prévus à cet effet à savoir sur des gommettes plus petites et noires.

Voici d’autres modèles que vous pouvez imprimer après les avoir enregistrer au préalable sur votre ordinateur:

Visionner l'image
Visionner l'image
Visionner l'image

Cette activité permet de travailler la motricité fine. En effet, pour prendre et poser les gommettes, on utilise la pince (que l’on forme avec le pouce et l’index) qui est nécessaire pour tenir un crayon. On travaille également le respect des consignes. Maman m’apprend ainsi à faire des choses fonctionnelles avec les gommettes : je n’aligne plus, je représente quelque chose.



Manipulation des formes

Afin que je travaille le tri des formes et leur manipulation, Maman m’a fabriqué une boîte un peu particulière.

Manipulation des formes dans Activités TEACCH dscn3709b.th

Les formes à encastrer sont des blocs de bois que j’aligne toute la journée. Ce genre de blocs se vend par baril et servent à construire des châteaux qui tombent dès que l’on met la brique de trop. Cependant, ils ont l’avantage de pouvoir servir de support à la manipulation des formes. En effet, dans cette boîte personnalisée et très artisanale (fabriquée à partir d’une boîte à chaussures), Maman s’est arrangée pour que je doive tourner les formes, les manipuler pour les faire entrer dans le trou. De plus, certaines peuvent rentrer dans différents trous. Par exemple, un cylindre peut rentrer dans un rectangle si on le prend dans le sens horizontal ou dans un disque si on le place dans le sens vertical.

Pour toutes les autres formes, c’est pareil sauf le cube qui rentre toujours dans un carré, mais le parallélépipède rectangle peut, lui, passer dans deux trous de dimensions différentes en fonction du sens de sa prise en main.

J’adore les encastrements, alors ce jeu m’attire, mais Maman me demande de me concentrer longtemps et de mettre tous les objets avant d’aller jouer.

Ce jeu aide à la motricité fine et développe la conscience géométrique et permet surtout de rentabiliser l’achat des blocs de bois qui inondent ma chambre et que Maman en a marre de voir traîner ! Avec ce jeu, Maman me permet de les utiliser d’une manière fonctionnelle même si ce n’est pas vraiment dans le but pour lequel ils ont été créés.



Fiches semaine 3

Suivre un chemin avec des gommettes :
Photo hérbergée par zimagez.com
Photo hérbergée par zimagez.com

Télécharger ICI et LA.

Relier le papa dinosaure à son petit :

Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI. Compte tenu de mon jeune âge , Maman a mis les couples les uns en face des autres mais vous pouvez mélanger pour les plus grands.

Associer chaque dinosaure à sa moitié:

Photo hérbergée par zimagez.com
Photo hérbergée par zimagez.com

Télécharger ICI et LA

Et pour finir un coloriage :
Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI.

Pour varier, maman me donne des outils scripteurs différents : feutres, peinture, crayons pastels…



Quelques fabrications maison

Le jeu du marteau

Je dois prendre une balle, la mettre dans le trou et appuyer un peu avec ma main. Puis, je prends le marteau et je tape fort pour que la balle tombe dans le trou.

Photo hérbergée par zimagez.com

Jeu de tri

Attention , ce jeu n’est pas du tout homologué et peut être dangereux. Maman a délimité 5 couleurs sur le couvercle d’une boîte à chaussure avec de la peinture. Elle a ensuite fait des points noirs avec un coton tige sur chaque bande colorée. Ensuite, elle a peint des pics en bois, environ 20 par couleur. Enfin, avec le bout d’une paire de ciseaux elle a fait un trou au niveau de chaque point noir.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

L’objectif est de mettre les pics en bois dans chaque trou. Il faut être précis et coordonner sa vue et son geste tout en respectant le code couleur. J’adore ce jeu de précision pourtant, une fois la boîte terminée, Maman qui n’était pas contente du résultat obtenu, voulait jeter le tout. Je suis passionné par le travail de précision et le tri par couleurs.

Photo hérbergée par zimagez.com

Jeu de perles

Voilà, une dernière fabrication. Il s’agit d’un abaque fait maison pour m’apprendre à enfiler les perles. Je dois en effet les positionner correctement pour pouvoir les enfiler dans le trou. Maman a planté des pics brochettes dans le couvercle d’une boîte en plastique après les avoir peints.

Photo hérbergée par zimagez.com

Succès garanti ! Je m’extasie devant ma création.

Photo hérbergée par zimagez.com

Ces trois jeux ont pour objectif de me faire traviller le tri par couleur et la coordination de l’oeil et de la main pour l’apprentissage de la précision.



Les « spotys »

Pour exercer ma motricité fine, Maman m’a présenté un nouvel outil : les spotys. Il s’agit de petits réservoirs de peinture surmontés d’une petite éponge qui s’imbibe de peinture au fur et à mesure que l’on appuie sur le spoty.

Photo hérbergée par zimagez.com

L’avantage de ce matériel est qu’il oblige celui qui l’utilise à serrer ses doigts contre sa paume pour pouvoir faire un tracé. Il faut donc être capable de coordonner ses mouvements : pincer et appuyer. De plus, l’apprentissage du point peut se faire facilement puisque que le spoty, par sa forme, implique un tracé de points.

Photo hérbergée par zimagez.com

Il y a quelques mois, Maman m’avait présenté les spotys mais je n’arrivais pas à les utiliser seuls. C’était très dur de coordonner mes gestes. D’ailleurs, à ce moment là Maman avait utilisé les spotys pour que j’utilise le pictogramme « aide-moi » car j’ai été attiré par ce drôle d’objet dès la première présentation. Maintenant, preuve en image, je suis très appliqué dans l’utilisation des spotys.

Photo hérbergée par zimagez.com

L’autre avantage des spotys c’est qu’ils permettent de faire de la peinture « proprement » : aucun risque que le pot de peinture tombe par terre ou que la peinture coule partout.



fichiers gommettes (2)

Je vous ai déjà montré mes oeuvres de gommettes avec l’escargot. Maman m’a créé un fichier sur le même principe de sorte que je puisse varier les fiches.

Le travail se fait toujours en plusieurs étapes. Je commence par suivre le tracé avec mon doigt. Maman fait un bruit avec sa bouche comme « SSSSSSSSS….. » (pour le serpent) ou « CRRRRRRRRR » (pour le crocodile) ou « cuicuicui » (pour l’oiseau)… Pour cela, Maman prend mon doigt jusqu’à ce que j’accepte de le faire seul.

Photo hérbergée par zimagez.com

Ensuite, je dois mettre de la pâte à modeler le long du tracé.

Photo hérbergée par zimagez.com

Enfin, je pose les gommettes sur le tracé (ce dernier est représenté par un trait très épais).

Photo hérbergée par zimagez.com

Si les modèles vous intéressent, Maman en a préparé une bonne dizaine et peut vous les envoyer par mail. Il y a un oiseau, un serpent, un éléphant et plein d’autres animaux.



Activités gommettes

A cause de mon autisme, j’ai tendance à tout aligner, car cela me rassure. Par conséquent, quand Maman me donne des gommettes pour agrémenter mes dessins, voilà  ce que ça donne :

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman a donc essayé de trouver des subterfuges pour m’éviter d’aligner les gommettes. Elle m’apprend donc à disposer des gommettes de manière fonctionnelle. Il s’agit de former le corps d’une souris, d’une araignée ou de faire un soleil.

Par exemple, avec cette fiche, je devais placer les pommes dans le pommier.

Photo hérbergée par zimagez.com

Avant de poser les gommettes, Maman m’entraîne à situer la position en me demandant de placer une boule de pâte à  modeler dans le pommier.

Photo hérbergée par zimagez.com

Ensuite, je dois colorier les pommes.

Photo hérbergée par zimagez.com

Enfin, je pose les pommes dans le pommier.

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman m’aide avec une guidance physique, mais lorsque j’ai mis 3 fois les pommes au même endroit dans le pommier avec des outils différents, j’arrive seul à exécuter la consigne.

Cette activité permet de travailler plusieurs domaines:
- la motricité fine, car il faut prendre les gommettes avec la pince des doigts
- le langage, puisque je dois donner le pictogramme « gommettes » pour obtenir mes gommettes
- la coordination oeil-main, puisqu’il faut viser pour disposer les pommes correctement

Pour agrémenter l’activité et me motiver, Maman chante une chanson associée, ici, c’est :

Pomme de reinette et pomme d’api
Tapis, tapis rouge
Pomme de reinette ett pomme d’api
Tapis, tapis gris
Mets la main derrière ton dos
Ou j’te donne un coup de marteau
POUM

Voici d’autres fiches que Maman me propose en suivant la même progression:

-la souris

Photo hérbergée par zimagez.com

-la girafe bien sûr!

Photo hérbergée par zimagez.com

-L’araignée

Photo hérbergée par zimagez.com

Vous pouvez télécharger les modèles ci-dessous :

-la tortue
-la souris
-la girafe
-l’araignée
-le pommier
-le soleil
-la chenille
-le poisson

J’utilise des gommettes rondes, pour l’instant, car elles sont plus faciles à utiliser. Je ne différencie pas trop les couleurs non plus. l’objectif de Maman est de me faire respecter une consigne et me contrarier afin que je fasse des activités fonctionnelles (mettre des pommes dans un pommier) plutôt que des activités stéréotypées (aligner des gommettes).



Les boîtes à formes évolutives

Pour varier mes activités, Maman m’a fabriqué différentes boîtes à formes évolutives qui permettent de travailler différents apprentissages tout en gardant la même consigne : « mettre dans le trou ».

Étape 1 : une boîte uniforme

Dans un couvercle de tupperware maman ne m’a laissé qu’un petit trou et je dois y mettre des graines de haricots secs. Il y a un trou et une seule forme.

Étape 2 : une boîte « multi-formes »

Maman a percé le couvercle d’une boîte de lait en poudre en découpant 3 formes : un carré, un triangle et un rond. Je dois mettre dans le trous correspondant les différentes formes. C’est maman qui me donne les formes tout en me disant leur nom et leur couleur.

Les boîtes à formes évolutives dans Motricité fine dscn2529.th

Étape 3 : Une boîte à sous

Maman a créé une petite tirelire à partir d’un tupperware. Je dois faire passer des pièces par le trou. C’est un peu difficile car j’ai tendance à mettre mes pièces horizontalement, et elles ne rentrent alors pas dans le trou. Après beaucoup d’entraînement, j’arrive à les mettre verticalement.

Étape 4 : Une boîte à couvercle

Cette fois, Maman a fait deux fentes : une petite et une grande. Je dois mettre des couvercles de petits pots Blédina ou des couvercles de pots de confiture dans les trous. Non seulement je dois visualiser la taille de la fente, mais également tourner le couvercle verticalement pour le faire passer dans le trou.

dscn2527.th dans Motricité fine



12

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime