Jeu de la chenille

Maman me propose diverses activités à table pour m’obliger à rester calme et concentré pendant une séance de quatre à cinq activités. Elle alterne entre des activités qui me plaisent et pour lesquelles je suis performant et des activités d’apprentissage que je ne maîtrise pas encore. Voici le jeu de la chenille, qu’elle utilise souvent avec moi pour canaliser mon énergie :

Visionner l'image

Il s’agit d’un jeu de tri de forme ou des couleurs. Il est très pratique car les abaques ne sont pas solidaires donc on peut commencer par un tri par deux, trois puis quatre.

Voilà ma prestation en images :

Image de prévisualisation YouTube



Algorithme

Pour moi, il est très difficile de travailler les algorithmes car mon esprit est très organisé et j’ai tendance à tout trier… par couleur. Alors, me demander d’alterner deux couleurs est inconcevable, car sur une même ligne, si j’ai 3 pions rouges et 3 bleus, je les dispose par série de couleurs.

Pour m’apprendre, Maman a décidé de me forcer à manipuler. Je suis encore petit et les gommettes c’est un peu abstrait pour moi et peu ludique. Après avoir utilisé diverses fantacolors, elle a enfin trouvé celui qui attirait mon attention : premier pas important pour mes progrès. En effet, je vais déjà devoir changer ma façon de raisonner, alors si en plus je dois utiliser de force un matériel qui ne me plaît pas cela ne va pas m’aider à progresser.

Maman a utilisé ce fantacolor : au lieu d’enfoncer les pions, il faut les encastrer, ce qui est plus simple, mais l’idée de construire me plaît aussi.
Visionner l'image

Au début, Maman m’a laissé libre d’utiliser le matériel comme je le souhaitais. Elle me connaît bien car si vous lui aviez demandé de prédire le résultat elle ne se serait pas trompé. Comme c’était prévu j’ai tout trié par couleur.
Visionner l'image

Ensuite, Maman, avec beaucoup de guidance et de patience, m’a montré comment faire des lignes en alternant deux couleurs. Elle disait juste le nom de la couleur et on encastrait. A la fin, elle me donnait le pion et je le posais correctement. Si je me trompe elle me dit : »non » , enlève le pion et me montre où le mettre avec son doigt.

Enfin, j’ai essayé de faire des algorithmes seul. Tout d’abord, Maman ne m’a laissé dans le pot que les deux couleurs dont j’avais besoin. Puis, elle a mis les trois premiers pions toujours en nommant les couleurs. Ensuite, elle me disait le nom de la couleur et je posais le pion. A son grand étonnement, j’ai vite compris. En cas d’erreur, elle dit : « non », enlève le pion et me désigne dans la boîte la couleur à poser.

Visionner l'image

Et voilà ce que ça donne.

Visionner l'image



Dénombrement 1 et 2

Pour travailler un peu les mathématiques et notamment le dénombrement, Maman m’a initié aux boîtes à compter. Elle s’est inspirée de celles créées par la Maman de Sixtine iCI.

En fait, il s’agit d’un plateau compartimenté et dans chaque compartiment il y a une carte qui désigne soit un chiffre, une constellation du dé ou des doigts de la main. Il faut alors mettre autant d’élément que l’indique la carte et remplir ainsi chaque compartiment. Maman a fait très simple et s’est contentée de rester aux constellations du dé. De plus, elle a procédé par étape et je n’ai pas dû mettre des éléments tout de suite.

Etape 1: Trier en fonction du nombre d’élément
Tout d’abord, j’ai trié des cartes en fonction du nombre d’éléphant dessiné dessus. Il n’y avais pas de piège et les éléphants étaient toujours spatialement organisés de la même façon. Cet exercice m’a permis de me familiariser avec les constellations 1 et 2 du dé. Maman verbalisait quand je prenais une carte ( un éléphant/deux éléphants)

Visionner l'image

Etape 2: Associer deux constellations identiques
Ensuite, comme un loto j’ai dû associer deux images identiques. Sur chaque carte il y avait une ou deux gommettes organisées selon les constellations du dé. Pour m’aider je pouvais regarder les formes et les couleurs des gommettes. J’ai ainsi pu commencer à comprendre le fonctionnement de la boîte.

Visionner l'image

Etape 3 :Construire une constellation du dé
Avec les mêmes cartes que précédemment j’ai dû, cette fois construire la collection de un ou deux éléments. Plusieurs stratégies étaient possibles, je pouvais dénombrer et mettre le nombre d’éléments demandés. cependant pour moi, les chiffres ne représentent pas grand chose alors pour une première approche Maman estime que j’ai utilisé mon sens aiguisé en matière de discrimination visuelle pour réaliser cette boîte. Il me suffisait d’associer une à une les gommettes. Maman espère qu’avec le temps je vais comprendtre la construction du nombre et associer deux gommettes parce qu’il y en a deux et non pas parce que je vois une puis une autre étoile rouge.

Visionner l'image

Etape 4: Construire une collection de un ou deux éléments:
Pour terminer et pour faire réellement le travail d’une boîte à compter, je devais cette fois mettre autant d’élément que de constellations. Là encore Maman m’a aidé en mettant l’image en petit des éléments à associer en guise de constellations. C’est pour ne pas me mettre en échec que Maman use de stratégie pour favoriser ma réussite. Il s’agit alors plus pour moi d’un loto image/ objet réel.

Visionner l'image

Même si avec les fabrications de Maman je n’utilise pas les boîtes à compter à bon escient je me familiarise avec les constellations du dé et avec le vocabulaire. Plus tard, quand je prendrai du plaisir à réaliser ces exercices, Maman me présentera les même support en noir et blanc ce qui rendra l’exercice plus « numératif » et moins  » discriminatif ».



Manipulation des formes

Afin que je travaille le tri des formes et leur manipulation, Maman m’a fabriqué une boîte un peu particulière.

Manipulation des formes dans Activités TEACCH dscn3709b.th

Les formes à encastrer sont des blocs de bois que j’aligne toute la journée. Ce genre de blocs se vend par baril et servent à construire des châteaux qui tombent dès que l’on met la brique de trop. Cependant, ils ont l’avantage de pouvoir servir de support à la manipulation des formes. En effet, dans cette boîte personnalisée et très artisanale (fabriquée à partir d’une boîte à chaussures), Maman s’est arrangée pour que je doive tourner les formes, les manipuler pour les faire entrer dans le trou. De plus, certaines peuvent rentrer dans différents trous. Par exemple, un cylindre peut rentrer dans un rectangle si on le prend dans le sens horizontal ou dans un disque si on le place dans le sens vertical.

Pour toutes les autres formes, c’est pareil sauf le cube qui rentre toujours dans un carré, mais le parallélépipède rectangle peut, lui, passer dans deux trous de dimensions différentes en fonction du sens de sa prise en main.

J’adore les encastrements, alors ce jeu m’attire, mais Maman me demande de me concentrer longtemps et de mettre tous les objets avant d’aller jouer.

Ce jeu aide à la motricité fine et développe la conscience géométrique et permet surtout de rentabiliser l’achat des blocs de bois qui inondent ma chambre et que Maman en a marre de voir traîner ! Avec ce jeu, Maman me permet de les utiliser d’une manière fonctionnelle même si ce n’est pas vraiment dans le but pour lequel ils ont été créés.



Fiches semaine 7

Ce sont les dernières fiches avant de changer de thèmes. On restera avec les monstres puisqu’on fêtera Halloween avant de préparer Noël.

Cette semaine, le gros du travail se fera en Mathématiques :

Exercices de tri
Je vais travailler sur le tri par catégorie ou plutôt par formes. Maman abandonne les couleurs car je maîtrise parfaitement le tri par couleurs. Il s’agit de ranger les dinosaures dans leur maison.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com
Reproduction d’un modèle
Pour travailler la reproduction de modèle, Maman m’a préparé un exercice pour lequel je vais devoir coller correctement les dinosaures pour reproduire la frise. Je n’imite ni les gestes ni les constructions d’objets car je ne regarde pas. Cet exercice est plus facile pour moi car ma capacité visuelle est très localisée alors un modèle tout petit et à plat est plus aisé à reproduire qu’un geste ou une construction en 3D.
Photo hérbergée par zimagez.com

Algorithme :
Voici un algorithme simple et simplifié. Les points de couleurs m’aideront à respecter le rythme. De même, les formes étant différentes et une couleur étant attribuée à chaque forme, le travail est plus aisé.
Photo hérbergée par zimagez.com
Coloriage :
Enfin, je retrouverai mon coloriage en fin de séance en guise de récompense….
Photo hérbergée par zimagez.com

Mais le coloriage sera moins libre puisque Maman ne me laissera pas le choix des couleurs.

Photo hérbergée par zimagez.com

Voici les images pour les fiches :

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman rappelle que pour imprimer les fiches il faut les enregistrer sur votre ordinateur.



Tri simple par couleur

Je suis un petit garçon passionné par les dinosaures, ces êtres étranges et gigantesques m’intriguent. Maman a trouvé des gommettes de toutes les couleurs représentant des dinosaures. Je dois trier les dinosaures par couleur et les aligner (et oui, c’est ma grande passion!) sur les cartes de la bonne couleur.

Étape 1 : Compréhension de la tâche : Aligner les dinosaures sur la carte

Je dois aligner les dinosaures donnés par Maman sur la carte.

Étape 2 : Éviter l’intrus

Je dois aligner les dinosaures donnés par maman sur la carte, mais il y a un intrus qui n’est pas de la bonne couleur, celui-là je dois le mettre de côté.

Étape 3 : Initiation à la tâche : 2 cartes pour 2 couleurs

Maman me donne 5 dinosaures d’une couleur puis 5 autres d’une autre couleur en veillant bien à ce que je change de carte à mi-parcours.

Étape 4 : Perfectionnement : Mettre les dinosaures sur la bonne carte

Maman me tend un dinosaure et me montre sur quelle carte je dois le placer.

Étape 5 : Finalisation de la tâche

Seul je trie les dinosaures qui se trouvent dans un pot. Deux couleurs sont mélangées et je pioche les dinosaures un par un et les place convenablement.

Voici quelques photos des supports utilisés. Maman a collé une bande de velcro adhésif sur une bande de papier de couleur préalablement plastifiée. Elle a également plastifié les gommettes et mis un velcro derrière.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com



Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime