Qui mange quoi? (2)

Après la bronchite, l’otite et la gastro j’ai enfin pu reprendre mon travail et je reviens vous voir après une semaine d’absence.

Pour m’aider à comprendre les associations entre les animaux et ce qu’ils mangent, Maman a aménagé le jeu de la fnac éveil et jeux ICI.

Visionner l'image

Le jeu est bien fait car pour associer les animaux avec leurs aliments il faut reconstituer un puzzle ce qui me plaît assez. Cependant, je n’ai acquis que très peu de vocabulaire. Je comprends quelques verbes mais je ne comprends que peu de mots alors réaliser ce jeu reste difficile car je sais ce que veut dire « mange » mais je ne sais pas ce qu’est une vache.

Pour m’aider, Maman a adapté le jeu en mettant des gommettes de couleurs identiques sur les cartes qui s’assemblent. Comme je suis très doué en discrimination visuelle, j’arrive facilement à associer la vache avec l’herbe en m’aidant de la couleur de la gommette que Maman a collé dans le coin de chaque carte. Maman verbalise en désignant le mot pointé  » la vache mange de l’herbe »et en utilisant des figurines en plastique pour rendre plus concret l’exercice.

Pour voir si j’ai compris et acquise les associations, Maman enlèvera les gommettes dans quelques semaines et on verra si j’arrive à reconstituer les paires.



Jeu T’choupi

Cela fait une semaine que je joue à ce jeu :

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman l’a un peu adapté pour moi. Elle l’a fixé sur un plateau pour que je ne l’aligne pas et elle a mis un bac fini sur ma droite (pour mettre la paire de cartes assemblée afin de mettre une carte témoin et pour recommencer le jeu) et me met trois cartes dans des petits pots pour limiter mes choix. Quand T’choupi dit : » Où est le xylophone? », « Trouve le xylophone », je dois prendre la carte et la poser à côté de T’choupi qui joue du xylophone.

Photo hérbergée par zimagez.com

C’est un jeu d’association qui a une astuce magique qui, selon Maman, est la raison de mon succès. Toutes les cartes vont par paires et sont facilement repérables car chaque paire a une couleur qui lui est unique.

Eh oui ! Maman savait que j’étais un champion des puzzles et depuis qu’elle me fait faire du tri par couleur, elle sait que je suis aussi le champion des couleurs ! Je discrimine très vite et très aisément les couleurs, ce qui m’aide beaucoup dans ce jeu. Maman est persuadée que je ne comprends pas les associations d’image mais ce qui compte c’est que j’aime ce jeu, que j’accepte d’y jouer et que je reconstitue parfaitement les paires. C’est donc plutôt, pour moi, un jeu de coopération mais il peut devenir un jeu d’association à force d’entendre T’choupi qui répète  » T’choupi joue du xylophone »….

Maman trouve ce jeu très bien pour moi car il est interactif, quelqu’un parle, et les couleurs sont un réel guide pour moi. Si chacune des cartes était blanche, je ne m’intéresserais pas à ce jeu et il finirait aligné dans ma chambre à côté de mes voitures et des nombreux autres jeux avec lesquels je ne sais pas jouer de manière fonctionnelle.

On peut se procurer ce jeu sur le site de la fnac éveil et jeux ICI.



Notion petit/grand

Je sais trier par couleurs, alors maintenant Maman essaie de m’apprendre un autre critère de tri : la taille. Elle a, pour cela, utilisé une progression en trois étapes.

Première étape : Familiarisation en autonomie

Maman a organisé une activité de tri par taille selon la méthode TEACCH, c’est-à-dire qu’elle a organisé un support très inducteur qui m’obligeait à ranger les dinosaures par taille. Elle a utilisé deux boîtes en faisant une petite ouverture laissant passer les petits dinosaures et une plus grande pour les plus grands.
Photo hérbergée par zimagez.com

Elle a commencé à mettre des petits dinos dans la boîte « petit » et j’ai suivi. Quand j’ai dû prendre les grands dinos, j’ai compris que ça ne passait pas, alors je me suis énervé et Maman a pris ma main et m’a guidé vers la grande boîte.
Photo hérbergée par zimagez.com

Maman a utilisé deux mots pendant le jeu « petit » et « grand » afin de me familiariser avec ces deux nouveaux adjectifs.

Deuxième étape : Jeu d’association

Maman m’a fabriqué un puzzle un peu particulier. Elle s’est servie de ce support que j’affectionne particulièrement pour me créer un jeu d’association petit/grand.

Il s’agit d’associer chaque dinosaure à son petit. Pour m’aider, Maman a fait en sorte que les pièces ne s’emboîtent que par paires ce qui me permet d’assembler les paires correctement. Le vocabulaire « petit/grand » est réutilisé par Maman et deux couleurs sont utilisées pour m’aider à différencier les petits dinos des grands.

Pour imprimer les puzzles il faut :
- cliquer droit sur la fiche et cliquer “enregistrer sous” (dans le bureau) et mettre un nom
- imprimer avec l’assistant d’impression Windows ou autre, une fois la fiche enregistrée dans le bureau

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Troisième étape : Relier le grand au petit

Enfin, Maman termine par un support papier où là aussi tout est préparé et organisé pour me mettre dans une situation de réussite. Je dois relier chaque grand dino à son homologue de petite taille. Pour cela, il me suffit de tracer un trait horizontal. Pour compliquer la fiche, Maman aurait pu ou pourrait plus tard mélanger les dinos pour rendre la tâche moins facile.

Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI.



Les animaux de la ferme

Maman m’a acheté un livre de la collection « l’imagerie des petits » avec autocollants sur les animaux de la ferme. Elle a transformé le support pour l’adapter à mon handicap.

Photo hérbergée par zimagez.com

Tout d’abord, pour assurer la pérennité des gommettes, elle a plastifié les autocollants et a mis du scratch adhésif derrière chacun d’eux. Puis, elle a découpé chaque page du livre et posé l’autre partie du scratch adhésif aux endroits correspondants à l’emplacement des animaux afin que je puisse mettre les canards dans la mare, le cochon dans la boue, la vache dans le pré et les moutons dans l’herbe.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Ce support est très intéressant car il est peu onéreux (2,50 euros) et il permet de travailler :

- le vocabulaire spatial lié à la ferme : mare, boue, pré…
- le vocabulaire lié aux animaux de la ferme : cochon, lapin, canard…
- le vocabulaire associé aux petits de la ferme : poulain, veau, caneton…
- la motricité fine liée au collage des gommettes
- les associations entre les animaux et leurs lieux de vie
- les associations entre les animaux et leurs petits
- l’observation, car il faut mettre le mouton dans le pré où il y a déjà un mouton et non dans celui où il y a la vache

J’adore quand Maman sort ce jeu car je suis fasciné par les images qui sont très colorées.

Pour jouer, Maman me propose une planche de jeu et me pose des gommettes sur un présentoir et je dois poser l’animal correspondant à l’image. Pendant ce temps, Maman verbalise beaucoup pour décrire mes actions :

- »Je pose le veau avec la vache dans le pré »

Maman utilise le « je » comme si elle parlait à ma place parce que les enfants autistes ont du mal à utiliser le « je » et on tendance à reproduire les phrases alors si elle utilise le « tu », je risque de ne jamais dire « je ».

Maman utilise une guidance physique pour guider ma main à prendre l’animal correct et afin de m’aider à le placer car j’ai tendance à aligner les gommettes.

Avec ce livre, Maman utilise un complément qui coûte environ 2 euros et qui reprend les mêmes animaux.

Photo hérbergée par zimagez.com

Vous pouvez vous procurer ce livre sur AMAZON.

Elle a plastifié les gommettes et scratchées, et il s’agit de replacer les animaux sur leurs ombres. Cela revient à faire un puzzle à encastrement en 2D.

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

De plus, comme dans la pochette de gommettes, celles-ci sont données en double avec un modèle plus petit que l’autre. Maman a fabriqué un loto en collant les petits modèles sur des feuilles. Je dois donc placer le modèle de taille normale à côté du petit.

Photo hérbergée par zimagez.com

Voilà une manière de trouver un support économique multifonctionnel, et en plus il se décline en plusieurs thèmes : les animaux sauvages, les animaux familiers, les couleurs, les transports…!

Vous pouvez trouver ces supports sur AMAZON



Qui mange quoi ?

Comme vous avez dû le remarquer, j’adore les puzzles et Maman profite de ce support pour m’apprendre plein de choses.

Maman m’a fabriqué un jeu rien que pour moi. Il s’agit d’assembler un animal avec ce qu’il mange. Voici les cartes :

Photo hérbergée par zimagez.com

Maman commence par me nommer l’animal qui se trouve sur la carte, puis elle me demande ce qu’il mange et nomme l’aliment et me demande de lui tendre la miniature qui correspond à ce dernier afin que j’obtienne la pièce de puzzle manquante.

Par exemple :

- « C’est un lapin. Tiens Xavier, le lapin
- Que mange le lapin ?
- Une carotte
- Xavier, tu veux une carotte pour ton lapin ?
- Donne-moi la carte pour avoir la carotte pour ton lapin »

Xavier me tend la carotte miniature plantée sur le support.

- « Bravo Xavier, tiens voici la carotte (et Xavier assemble son puzzle). »

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

L’objectif est également langagier si bien que Maman me répète, une fois le puzzle assemblé, la phrase :
- « Le chien mange un os »
- « Le singe mange une banane »
- « Le chat mange un poisson »…

En répétant toujours la même structure de phrases, Maman espère que je vais la mémoriser pour la reproduire ensuite.

Vous pouvez télécharger les cartes :

-Cartes puzzles 1
-Cartes puzzles 2
-Cartes puzzles 3
-Cartes puzzles 4



Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime