L’autisme n’est pas une poésie

Voici un poème plein d’espoir et tellement proche de la réalité :

Autisme en clair-obscur

Le blanc de la lune dans le noir de la nuit
Comme un rond de lumière aux portes de l’oubli.
J’en ai fait mon puits d’espoir trop fou et trop grand
Mais qu’avais-je à perdre dans le coup effarant
Que la vie venait d’assener à mon bonheur ?
Le jour hurlant avait massacré les couleurs.
Il fallait lui faire face dans le combat.
Et surtout, surtout, ne jamais tomber à bas.
Je n’avais pas le temps d’écouter ma douleur,
Il fallait agir au plus vite avec rigueur.
Apprendre, tout comprendre et tout décomposer,
Même épuisée, ne jamais démoraliser.
Et tout doucement la lumière a souri.
Il a grandi puis appris et beaucoup compris.
Il n’est pas enfermé dans un monde intérieur
Ou mal aimé comme disent les imposteurs.
Il a juste un fonctionnement très différent,
Il faut lui rendre le nôtre plus cohérent.

La lune a bercé les seuls instants de silence
Où je chassais les ombres de mes ignorances,
Où je me ressourçais en énergie utile
Et souvent, je le regardais dormir tranquille,
Je lui promettais de fabriquer les couleurs
Qui feraient naître des émotions en douceur.

J’ai gagné le pari de la compréhension
Et j’ai ouvert les portes de l’éducation.
Il aura toujours besoin qu’une main se tende,
Et il aura toujours besoin qu’on le défende,
Mais qu’il est beau dans ses sourires lumineux
Quand on comprend enfin ses efforts fabuleux.

Il, mon fils, mon enfant
Au rire triomphant
Quand la lumière joue
À lui faire coucou !

Catherine Lirelo 2006


Voici un autre qui sonne comme un plébiscite pour défendre nos enfants face aux autres qui ne comprennent pas qui ils sont :

Il est lui…

Il est lui,
Le geste maladroit,
Le mot tordu.
Il est lui,
Dans sa logique des associations,
Dans ses repères atypiques.
Il est lui,
Avec la colère de ses frustrations
Mais le rire toujours prêt à éclater.
Il est lui,
Trop fusillé par l’index des idiots
Trop caressé par l’agressivité de la pitié.
Il est lui,
Que je défends corps et âme
Pour le respect de son identité.
Il est lui,
Pas tout à fait comme les autres
Mais tellement humain.
Il est lui,
Juste lui,
Comme tant d’autres
Qui nous tendent un miroir ;
Un miroir inhabituel
Pour regarder autrement,
Penser différemment,
Pour le trouver lui,
Lui,
Juste lui,
Comme il est,
Avec ses forces et ses faiblesses.

Il est lui,
Apprenons-lui
Mais apprenons aussi de lui.
Il est lui,
L’aider c’est comprendre cela avant tout
Il est lui !

Catherine Lirelo 2009



2 commentaires

  1. Virgule 16 novembre

    j’aime bien ces textes
    bises

    Répondre

  2. pools severine 1 décembre

    j’ai un fils autiste , je suis trés touché par vos poèmes , c’est un combat de tout les jours , merci .

    Répondre

Laisser un commentaire

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime