Gommettes(3)

Cela fait longtemps que Maman me propose de faire des activités de collage de gommettes. Cependant, je refuse de les coller à un endroit précis et j’ai surtout beaucoup de mal à comprendre les consignes de Maman. De plus, je suis partagé entre le respect de la consigne et ma passion pour l’alignement.

Pour m’aider, Maman a utilisé beaucoup d’énergie pour me faire aimer l’activité et surtout m’obliger à coller les gommettes. Petite astuce : pour que je colle les gommettes, elle les mettait sur ma main ou sur son nez et comme je ne supportais pas cette petit blague, je prenais la gommette et la collais sur la feuille en l’alignant avec une autre gommette ou bien je la superposais à une autre gommette.

Maman a donc dû beaucoup persévérer car j’ai eu beaucoup de mal à dépasser mon envie d’aligner. J’aligne pour me rassurer car tout est droit, rectiligne, c’est rassurant.

A force de me proposer, malgré mes hurlements, l’activité tous les jours même si je ne collais que 4 gommettes et avec beaucoup de guidance de sa part, voici ce que j’ai réalisé seul au bout de quelques mois et de quelques paquets de gommettes :
Visionner l'image
Visionner l'image
Visionner l'image
je devais coller des gommettes aux emplacements prévus à cet effet à savoir sur des gommettes plus petites et noires.

Voici d’autres modèles que vous pouvez imprimer après les avoir enregistrer au préalable sur votre ordinateur:

Visionner l'image
Visionner l'image
Visionner l'image

Cette activité permet de travailler la motricité fine. En effet, pour prendre et poser les gommettes, on utilise la pince (que l’on forme avec le pouce et l’index) qui est nécessaire pour tenir un crayon. On travaille également le respect des consignes. Maman m’apprend ainsi à faire des choses fonctionnelles avec les gommettes : je n’aligne plus, je représente quelque chose.



L’échange d’images

Maman a mis en place un système de communication par échange d’images via la méthode PECS. Le principe est simple : quand je veux quelque chose, je dois lui donner l’image correspondant à mon désir. Au début, Maman utilisait des pictogrammes et des images figuratives. J’ai vite compris l’échange : je savais que si je donnais une image j’obtenais quelque chose. Cependant, j’avais beaucoup de mal à discriminer les images si bien que souvent j’apportais toutes les images à ma disposition sans savoir laquelle donner. Je ne reconnaissais pas les pictogrammes : s’il y en avait un sur le présentoir, je l’amenais sans comprendre ce qu’il représentait. Il m’est déjà arrivé d’apporter un papier qui traînait par terre, preuve que je ne comprenais pas l’importance de donner une images précise conformément à ma demande.

Maman a donc décidé depuis quelques semaines de remédier à cette faille. Elle n’a pas voulu abandonner le système mis en place car je suis tout de suite rentré dans l’échange et la communication même si cette méthode est très critiquée car contraignante : il faut avoir les images à disposition et illusoire : on ne peut pas communiquer dans la vie avec des images et avoir un discours spontané. Bref, Maman se fiche des critiques ce qui compte c’est que je comprenne le système et que je commence à ébaucher un semblant de communication.

Le seul moyen pour m’aider à discriminer les images a été de revenir à la photo. Maman utilisait, au début, quelques photos mais n’avait pas insisté car cela rajoute une autre contrainte à savoir celle d’avoir la photo de l’objet désiré. De plus, il faudra travailler la généralisation pour que xavier n’associe pas le mot « voiture » à une voiture précise prise en photo.

Maman a donc organisé 4 classeurs ( petit format pour être plus facile à transporter partout)qui renferment chacun les photos classées par catégorie :

Les objets que j’affectionnent le plus:
-Maman a découpé les pochettes des dvd donc quand je veux mon dvd ou que je veux qu’elle le relance je donne la photo correspondante:
Photo hérbergée par zimagez.com
- Maman a pris en photo le pot de bulles et celui de pâte à modeler
-Mes livres préférés:
Photo hérbergée par zimagez.com
- Mes puzzles favoris ont également été pris en photo

Maman a pris en photo tous les jouets qui me plaisent ce qui me permet de faire des demandes et de m’exprimer.

-Les lieux que je fréquente :
-Maman ne s’est pas limitée aux objets, elle a aussi pris des photos des lieux où je suis susceptible d’aller pour m’expliquer où je dois me déplacer. Je ne comprends que très peu le langage verbal. Si Maman me dit : »on va au bain », je ne réagis pas toujours, par contre, avec la photo j’y vais tout de suite.
-Maman a également préparé les photos des cabinets des professionnels que je vois.
Les photos facilite les déplacements et permettront de créer, plus tard, un emploi du temps visuel qui sera important pour diminuer mon angoisse de l’imprévu et de l’inconnu.
Photo hérbergée par zimagez.com

-Les activités que je fais
Les photos des différentes activités structurent les séances de travail. Maman me propose les photos des tâches que je vais effectuer.
Photo hérbergée par zimagez.com

-Les objets que je vais être amené à utiliser:
Cette catégorie rejoint la première mais ces objets ne sont pas utilisés en jeux libres mais plutôt en séance pour travailler la correspondance objet réel/ photo et pour faire les activités comme le crayon.
Photo hérbergée par zimagez.com

La nourriture:
J’ai de gros troubles alimentaires. Maman n’utilise donc pas les récompenses alimentaires. Elle a essayé de faire les photos des petites choses que je peux réclamer comme le pain et l’eau. Le tout est placé sur le frigo.
Photo hérbergée par zimagez.com

Les images que j’utilise des objets que j’utilise dans ma chambre se trouve dans cette pièce. je dois donc me déplacer chercher la carte au bon endroit en fonction de ma demande. Voici le présentoir d’images qui se trouve dans ma chambre. Pour le détail, Maman accroche les photos avec du scratch adhésif car je mange la patafix :

Photo hérbergée par zimagez.com

Bilan:

Après 5 semaines d’utilisation, le bilan est positif. Je regarde vraiment les photos et je réfléchis . Je n’apporte plus toutes les images ou n’importe laquelle. Je me pose devant le présentoir et je regarde celle désirée. Il m’arrive même de fouiller dans les classeurs à la recherche de la photo que je désire. De plus, quand je ne sais pas quelle photo prendre ( par exemple, la pomme prise en photo est rouge et celle que maman vient d’acheter sont jaunes alors je suis perdu: voici les limites de la photo!)Je n’apporte aucune photo et je reviens voir Maman , je ne les apporte pas toutes.

Maintenant il faut travailler la catégorisation et la généralisation car le risque de travailler avec la photo trop longtemps est de me sur-handicaper en m’empêchant de communiquer car on ne peut pas tout prendre en photo.



Jeu des 7 familles des sons (2)

Maman a fabriqué un nouveau jeu à Louis. C’est un jeu de 7 familles classique sauf que le nom des familles a été choisi en fonction de sa difficulté de prononciation. Il y a 7 familles :
-la famille des jupes
- la famille des salades
-la famille des vaches
-la famille des chats
-la famille des trois
-la famille des trains
-la famille des tortues

Les sons visés sont : « tr », « ch »  » s » et « r ».

Il y a quatre cartes par familles. Il s’agit d’avoir les quatre jupes, salade…pour avoir une famille. Les différentes cartes de chaque famille se distinguent par leur couleur. Les quatre couleurs choisies sont : jaune, vert, orange et rouge. Il es très difficile de demander « une jupe jaune » et » une salade verte »!

Pour imprimer le jeu , il faut enregistrer les images ci-dessous au préalable sur votre ordinateur :

Jeu des 7 familles des sons (2) dans Jeux de langage jeuxlouis2.th

jeuxlouis.th dans Jeux de langage

jeuxlouis3.th



Lettre au Père Noël

Ce week-end, avec un peu d’avance, nous avons fait notre lettre au Père Noël. Pour que je puisse participer à l’activité familiale, Maman a adapté ma lettre.

Pour écrire « cher père noël », j’ai dû mettre les étiquettes au bon endroit en me repérant avec les couleurs :

Lettre au Père Noël dans Noël lettres8.th

Pour signer, j’ai reconstitué mon prénom sous forme de loto des lettres.

Et pour présenter ma liste, Louis a découpé les photos des jouets que je pourrais apprécier selon lui et je les ai collées avec l’aide de Maman.

lettresx.th dans Noël

Pour mon dessin, j’ai collé des gommettes sur les points dessinés par Maman. Je devais coller les gommettes en respectant la couleur demandée.

lettre2c.th

Voici le modèle, pour l’imprimer, enregistrer l’image au préalable sur votre ordinateur :

lettre3.th

La lettre est postée, il ne me reste plus qu’à attendre quelques semaines… En attendant, je vais colorier des boules, des sapins et pleins d’autres articles de noël !



Utilisation des comptines

Afin de développer mon attention conjointe et pour interagir avec moi, Maman utilise des comptines. Elle m’en chante souvent lors des différents moments de la journée. Pendant ces courts moments, elle a l’impression de me comprendre et de communiquer avec moi. Voici une liste des comptines que l’on utilise avec quelques explications concernant mes réactions, et les conditions dans lesquelles on les chante. Pour voir et entendre la comptine, il suffit de cliquer sur le titre.

Pomme de reinette et pomme d’api:

Lorsque l’on doit attendre dans une salle d’attente, Maman me chante cette comptine. Quand elle dit « pomme », je prends ses mains et c’est moi qui fais les gestes (une main dessus puis l’autre etc…) avec ses mains. Je ne fais pas les gestes avec mes propres mains. Je participe à la comptine car je suis très concentré et si Maman arrête de chanter, je reprends ses mains pour qu’elle continue.

Utilisation des comptines dans Comptines dscn3972p.th

Bateau sur l’eau:
Maman me chante souvent cette chanson en me mettant sur un gros ballon pour me détendre et me bercer. C’est un moment clé de nos séances car il s’agit de se détendre.

dscn3958.th dans Comptines

J’adore cette comptine et surtout être serré dans les bras de Maman. Quand Maman la chante à ma petite sœur, je la pousse pour prendre sa place.

dscn3957d.th

Tape , tape petites mains :

C’est un chant gestuel et encore une fois je fais les gestes par procuration. Je prends les mains de Maman, et curieusement, au rythme de ses mots, j’effectue les gestes. je suis assez patient et j’attends la fin de la comptine. J’alterne les gestes puisque je dois successivement faire taper les mains, les faire tourner puis voler et enfin nager. J’appuie beaucoup le regard lors de ce court instant. Je suis calme et posé.
dscn3970l.th

La famille Tortue:
Maman a instauré un rituel et elle met, cette fois, la version CD lorsqu’elle me fait des bulles pendant des moments de relaxation.

Coccinelle Demoiselle:

C’est la comptine de fin lorsque la séance de psychomotricité que j’adore est terminé, c’est une sorte de repère.

Petit escargot:
Maman réserve un support écrit à cette comptine. Je dois associer les mots aux mots de Maman. Cela me plaît mais cela ne dure pas très longtemps. Comme il n’y a pas de gestes associés, Maman a fabriqué un support car si la comptine est chantée dans le vide, j’ai du mal à me concentrer. Il faut donner du sens à chaque chansonnette.

A l’intérieur d’une citrouille:

Cela a été la chanson clé d’Halloween. La petite grenouille a mal aux dents, alors j’ai pu découvrir les dents de Maman et cela m’intrigue beaucoup. Je mets volontiers mon doigt dans la bouche de Maman.

Un crocodile:
C’est une des rares comptines réservées à Papa. Il me la chante quand je suis en colère et qu’il veut me calmer ou attirer mon attention. Maman a aussi remarqué que quand elle met le CD de cette chanson quand je tourne sur moi-même, je m’arrête tout de suite. Cette chanson m’était chantée par Papa quand j’étais petit et que j’avais mes problèmes respiratoires, lors des séances de nébuliseur, pour me calmer.

Maman essaie d’introduire des nouvelles comptines mais je n’adhère pas toujours alors quand elle en trouve une qui me plaît elle me la chante souvent. Maman aime ces tendres moments de complicité car ils sont rares avec moi, elle me trouve si mystérieux…



Problème technique ( suite)

L’hébergeur d’images a été piraté et Maman a perdu toutes les photos. Elle va devoir les télécharger sur un nouvel hébergeur ce qui va prendre beaucoup de temps. Elle va faire cela au fur et à mesure et est désolée pour la gêne occasionnée. Si des lecteurs souhaitent une image qui n’apparaît pas, n’hésitez pas à envoyer un mail à Maman et elle la mettra en priorité.



Jeu des septs familles de sons

Pour aider mon grand frère Louis qui a des problèmes de prononciation, Maman a fabriqué un jeu de sept familles. Elle pense qu’il pourra aider d’autres enfants alors elle vous le met en ligne. Il suffit d’enregistrer les images sur votre ordinateur puis d’imprimer.

Le jeu se compose de septs familles de sons:

La famille des I et des CH:
Jeu des septs familles de sons dans Jeux de langage famille6.th

La famille des ssssss:
famille2h.th dans Jeux de langage

La famille des a et des rrrrrrrrrrrrr:

famille4.th

La famille des b et des vvvvvvvvv
famille3.th

L’objectif de ce jeu est de permettre aux enfants de s’entraîner à prononcer les sons correctement en s’amusant. Il s’agit de s’appliquer pour discriminer des sons qu’ils confondent souvent comme vvvvvvv et bbbbb.

Pour que les joueurs sachent quelles cartes demander pour récolter une famille, Maman a fait un référentiel pour chaque famille. Il s’agit de découper le référentiel de chaque famille et de les poser( les sept référentiels) devant chaque joueur. En effet, il y a une gommette de couleurs communes aux quatre cartes de chaque famille. Pour connaître le contenu d’une famille, il suffit de regarder le référentiel correspondant à la couleur de la gommette.
famille5.th



Fiches Elmer semaine 2

Discrimination visuelle :

Associer les lettres identiques dans les trois écritures:
Fiches Elmer semaine 2 dans Fiches de la semaine lettres2.th
Discriminer deux mots :
elmerlettre.th dans Fiches de la semaine

Orientation spatiale:

Puzzle d’Elmer:
puzzleelmern2.th

puzzleelmern3.th

Associer les moitiés qui vont ensemble:
puzzleelmer2.th

Coloriage en forme de rond:( tchiloulou):
coloriageelmer2.th

Images à découper pour faire les fiches :
imagess2.th



L’autisme n’est pas une poésie

Voici un poème plein d’espoir et tellement proche de la réalité :

Autisme en clair-obscur

Le blanc de la lune dans le noir de la nuit
Comme un rond de lumière aux portes de l’oubli.
J’en ai fait mon puits d’espoir trop fou et trop grand
Mais qu’avais-je à perdre dans le coup effarant
Que la vie venait d’assener à mon bonheur ?
Le jour hurlant avait massacré les couleurs.
Il fallait lui faire face dans le combat.
Et surtout, surtout, ne jamais tomber à bas.
Je n’avais pas le temps d’écouter ma douleur,
Il fallait agir au plus vite avec rigueur.
Apprendre, tout comprendre et tout décomposer,
Même épuisée, ne jamais démoraliser.
Et tout doucement la lumière a souri.
Il a grandi puis appris et beaucoup compris.
Il n’est pas enfermé dans un monde intérieur
Ou mal aimé comme disent les imposteurs.
Il a juste un fonctionnement très différent,
Il faut lui rendre le nôtre plus cohérent.

La lune a bercé les seuls instants de silence
Où je chassais les ombres de mes ignorances,
Où je me ressourçais en énergie utile
Et souvent, je le regardais dormir tranquille,
Je lui promettais de fabriquer les couleurs
Qui feraient naître des émotions en douceur.

J’ai gagné le pari de la compréhension
Et j’ai ouvert les portes de l’éducation.
Il aura toujours besoin qu’une main se tende,
Et il aura toujours besoin qu’on le défende,
Mais qu’il est beau dans ses sourires lumineux
Quand on comprend enfin ses efforts fabuleux.

Il, mon fils, mon enfant
Au rire triomphant
Quand la lumière joue
À lui faire coucou !

Catherine Lirelo 2006


Voici un autre qui sonne comme un plébiscite pour défendre nos enfants face aux autres qui ne comprennent pas qui ils sont :

Il est lui…

Il est lui,
Le geste maladroit,
Le mot tordu.
Il est lui,
Dans sa logique des associations,
Dans ses repères atypiques.
Il est lui,
Avec la colère de ses frustrations
Mais le rire toujours prêt à éclater.
Il est lui,
Trop fusillé par l’index des idiots
Trop caressé par l’agressivité de la pitié.
Il est lui,
Que je défends corps et âme
Pour le respect de son identité.
Il est lui,
Pas tout à fait comme les autres
Mais tellement humain.
Il est lui,
Juste lui,
Comme tant d’autres
Qui nous tendent un miroir ;
Un miroir inhabituel
Pour regarder autrement,
Penser différemment,
Pour le trouver lui,
Lui,
Juste lui,
Comme il est,
Avec ses forces et ses faiblesses.

Il est lui,
Apprenons-lui
Mais apprenons aussi de lui.
Il est lui,
L’aider c’est comprendre cela avant tout
Il est lui !

Catherine Lirelo 2009



Les tampons

Maman a remarqué que j’aimais bien les activités manuelles et que je me débrouillais plutôt bien dans ce domaine. Pour travailler l’imitation, elle me propose donc des outils que je ne peux pas utiliser seul. Je dois la regarder pour voir comment ça fonctionne et ensuite j’imite son geste.

Les enfants autistes ont du mal à  regarder les gens, ce qu’ils font. De plus, comme ils ont du mal à  prendre conscience de leur propre corps et à commander leurs gestes, l’imitation est un domaine dans lequel ils éprouvent de grandes difficultés. Je suis incapable de reproduire un geste simple comme les marionnettes ou au-revoir avec la main. En fait, je n’ai pas conscience de mon corps, je ne me rends pas compte que mes bras sont à moi, que je peux les commander et que je peux les utiliser pour faire pareil. Dans le même sens, je ne réponds pas à mon prénom car je ne sais pas que je suis xavier.

Bref, l’imitation qui est une compétence innée chez les enfants typiques et surtout une compétence nécessaire pour entrer dans les apprentissages. Par conséquent, un gros travail sur ce sujet doit être fait chez les enfants autistes. Maman commence à travailler l’imitation avec des objets car c’est plus facile que l’imitation d’un geste.

C’est donc dans cet objectif que Maman m’a proposé d’utiliser des tampons. Je dois imiter trois gestes:
-prendre le tampon à  pleine main
-tremper le tampon dans l’encre
-poser le tampon sur la feuille

Maman utilise ces tampons que l’on trouve sur fnac éveil et jeux:
Les tampons dans Imitation tampon4

Ils sont très bien car très facile à prendre en main et surtout lavable à  l’eau!

Me voici en plein travail, je suis très concentré.
dscn2705.th dans Imitation

Uploaded with ImageShack.us
Maman me donne des consignes pour m’obliger à respecter des règles:

Dessin libre:
tampons2.th

Tamponner dans un espace limité:
tampons1.th

Tamponner sur un endroit précis ( dans un cercle):
tampons3.th

Uploaded with ImageShack.us
En plus je peux ensuite m’adonner à  ma passion du coloriage!



12

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime