Empiler les émotions

Quand on a fait mon bilan pour diagnostiquer mon handicap, je ne savais pas faire une tour avec trois cubes. J’avais alors deux ans. Aujourd’hui, j’ai trois ans et j’arrive à faire des tours avec des cubes et des duplos. Cependant, les enfants autistes ont parfois du mal à généraliser c’est-à-dire, à faire la même chose ( une tour) avec d’autres matériaux, dans d’autres lieux et dans d’autres circonstances. Ainsi, Maman me propose différents supports pour faire des tours.
Photo hérbergée par zimagez.com
Après les legos, les cubes en plastiques, en mousse et en bois, voici les pots de yaourts customisés. Maman a trouvé une seule marque qui me permette d’empiler :  » les yaourts carrefour discount » car la base est moins large que le haut du pot ce qui permet de faire un empilement et non un encastrement.
Photo hérbergée par zimagez.com

Pour fabriquer ces jolis supports que l’on peut empiler ou trier par couleurs, maman a découpé des bandes de papier qu’elle a collé autour du pot.
Photo hérbergée par zimagez.com

Pour rendre ces supports encore plus intéressants et pour les utiliser à divers fins Maman y a dessiné des bonshommes : il y en a qui sont joyeux, d’autres tristes, des étonnés, ou qui pleurent.

Photo hérbergée par zimagez.com
Les enfants comme moi ont du mal à percevoir les émotions : je ne comprends pas quand maman est contente, quand elle est triste ou quand elle est étonnée. Les petits visages dessinés m’aident à percevoir les émotions, les observer et cela est un moyen pour maman de verbaliser. Quand elle me donne le pot de yaourt orange elle me dit : « tu veux le pot qui sourit ou celui qui pleure? », je ne comprends pas pour l’instant et je ne réponds pas mais cela rend l’activité d’empilement plus vivante et plus complexe. Outre un moment de construction, c’est aussi une séance de langage rendue possible par ma concentration face à une tâche plaisante dans laquelle je me trouve quand je joue avec les pots.



Fiches semaine 5

Voici les fiches de cette cinquième semaine :

Puzzle :

Reconstituer le dinosaure en mettant les pattes, la tête et la queue correctement. On peut mettre la silhouette du membre à replacer pour guider l’enfant.

Photo hérbergée par zimagez.com

Discrimination visuelle :

Mettre les lettres au bon endroit pour reconstituer le mot  » dinosaure ».

Photo hérbergée par zimagez.com

Images nécessaires pour les deux premières fiches :

Photo hérbergée par zimagez.com

Pour imprimer les fiches il faut :
-cliquez droit sur la fiche et cliquez “enregistrer sous” ( dans le bureau) et mettre un nom
-imprimez avec l’assistant d’impression windows ou autres une fois la fiche enregistrée dans le bureau
Numération :

Mettre autant de gommettes que de dinosaures.
Photo hérbergée par zimagez.com

Coloriage :
Une fois la tête coloriée, vous pouvez la coller sur du carton et faire des trous pour les yeux. mettez un élastique et vous aurez un joli masque.

Photo hérbergée par zimagez.com



Un grand pas de franchi !

Comme tous les enfants autistes , j’aime manipuler les objets, les regarder, les aligner mais je ne sais pas jouer. Ou plutôt, j’ai ma manière à moi de jouer, façon peu commune avec celle des enfants de mon âge.

Par exemple, je suis capable d’aligner 100 briques de duplos dans toute la maison sans jamais avoir l’idée d’en empiler une ou deux.

Grâce à  la méthode TEACCH, Maman m’a patiemment appris à  faire des tours avec les briques. Tout était organisé de sorte que je ne puisse pas aligner les duplos et surtout pour que je les empile.

Photo hérbergée par zimagez.com

J’exécutais l’exercice sans problème, empilant les cubes jusqu’à  ce que la bassine soit vide. Mais de la  à reproduire l’activité seul dans ma chambre, sans Maman et sans le support TEACCH, il y avait un pas à  faire.

Et ça y est, je l’ai fait sous les yeux émerveillés de Maman qui sautait partout quand elle est arrivée dans ma chambre et qu’elle a vu ça :

Photo hérbergée par zimagez.com

Seul, j’ai réalisé une construction, j’ai joué de manière fonctionnelle. J’ai utilisé les duplos dans le but pour lequel ils avaient été conçus. Cela peut sembler ridicule pour les Mamans d’enfants typiques, mais pour les enfants comme moi c’est très difficile car il faut que l’on se débarrasse de nos démons qui nous empêchent de réaliser des actions fonctionnelles.

Maman est vraiment très contente de me voir me servir de mon imagination. Je développe ainsi ma pensée ce qui est très important pour prendre conscience de mon corps. En effet, les enfants autistes ont dû mal à se rendre compte qu’ils ont des bras, des jambes et à se différencier des autres. Ceci explique pourquoi je ne réponds jamais quand on m’appelle ou que je sais pas où j’ai mal quand je tombe.



Activités autour de mon prénom

Maman me propose des activités autour de mon prénom afin de me familiariser à sa graphie.

Activité d’encastrement :

Photo hérbergée par zimagez.com

Avec une présentation à la manière TEACCH, Maman me propose de reconstituer mon prénom. Il s’agit de mettre les lettres dans les bonnes formes. Les supports sont fixés afin que je ne puisse pas les enlever. C’est un jeu d’encastrement : il faut combler un vide en respectant les formes.

Cet exercice me plaît et j’y arrive très bien. Au début, j’avais du mal à comprendre que la forme bleu n’allait pas dans le trou bleu mais une fois cette difficulté surmontée, j’ai vite rempli les cases.

Photo hérbergée par zimagez.com

Activités de loto:

J’associe assez facilement les images identiques. Maman a donc voulu essayer de me faire associer des formes identiques. Les lettres ne sont en fait que des formes. Au début, elle me propose mon prénom en capitales.
Photo hérbergée par zimagez.com
Je dois donc mettre les lettres sur leurs homologues. Les lettres témoins sont blanches et mes lettres sont roses afin de rendre l’exercice plus aisé.

Photo hérbergée par zimagez.com
Pour me faniliariser à l’écriture des livres, Maman m’a créé le même exercice mais avec l’écriture en script.
Photo hérbergée par zimagez.com

Tous les supports sont fixés avec du scratch adhésif. Ainsi, les lettres ne glissent pas, ce qui a le don de déclencher de grosses colères chez moi.

Coloriage :

Maman me donne mon prénom à colorier :

Photo hérbergée par zimagez.com

Puzzle :

Voici une autre manière d’assembler les lettres de mon prénom : un puzzle « made in Maman » où les pièces ne peuvent se lier que d’une seule façon (ainsi pas d’erreur possible !)

Photo hérbergée par zimagez.com

Je dois poser les pièces du puzzle sur le support rose en respectant la forme des pièces.



Notion petit/grand

Je sais trier par couleurs, alors maintenant Maman essaie de m’apprendre un autre critère de tri : la taille. Elle a, pour cela, utilisé une progression en trois étapes.

Première étape : Familiarisation en autonomie

Maman a organisé une activité de tri par taille selon la méthode TEACCH, c’est-à-dire qu’elle a organisé un support très inducteur qui m’obligeait à ranger les dinosaures par taille. Elle a utilisé deux boîtes en faisant une petite ouverture laissant passer les petits dinosaures et une plus grande pour les plus grands.
Photo hérbergée par zimagez.com

Elle a commencé à mettre des petits dinos dans la boîte « petit » et j’ai suivi. Quand j’ai dû prendre les grands dinos, j’ai compris que ça ne passait pas, alors je me suis énervé et Maman a pris ma main et m’a guidé vers la grande boîte.
Photo hérbergée par zimagez.com

Maman a utilisé deux mots pendant le jeu « petit » et « grand » afin de me familiariser avec ces deux nouveaux adjectifs.

Deuxième étape : Jeu d’association

Maman m’a fabriqué un puzzle un peu particulier. Elle s’est servie de ce support que j’affectionne particulièrement pour me créer un jeu d’association petit/grand.

Il s’agit d’associer chaque dinosaure à son petit. Pour m’aider, Maman a fait en sorte que les pièces ne s’emboîtent que par paires ce qui me permet d’assembler les paires correctement. Le vocabulaire « petit/grand » est réutilisé par Maman et deux couleurs sont utilisées pour m’aider à différencier les petits dinos des grands.

Pour imprimer les puzzles il faut :
- cliquer droit sur la fiche et cliquer “enregistrer sous” (dans le bureau) et mettre un nom
- imprimer avec l’assistant d’impression Windows ou autre, une fois la fiche enregistrée dans le bureau

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Photo hérbergée par zimagez.com

Troisième étape : Relier le grand au petit

Enfin, Maman termine par un support papier où là aussi tout est préparé et organisé pour me mettre dans une situation de réussite. Je dois relier chaque grand dino à son homologue de petite taille. Pour cela, il me suffit de tracer un trait horizontal. Pour compliquer la fiche, Maman aurait pu ou pourrait plus tard mélanger les dinos pour rendre la tâche moins facile.

Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI.



Fiches semaine 4

Voici les fiches de cette semaine.

Jeu d’ombres : Associer chaque dinosaure à son ombre.

Photo hérbergée par zimagez.com

Tri par couleurs : Mettre les dinosaures dans la maison en respectant la bonne couleur.
Photo hérbergée par zimagez.com

Images pour les deux premières fiches :
Photo hérbergée par zimagez.com

Gommettes : Mettre des gommettes sur le dos du dinosaure.

Photo hérbergée par zimagez.com

Coloriage :
Photo hérbergée par zimagez.com

Pour imprimer les fiches il faut :
-cliquez droit sur la fiche et cliquez « enregistrer sous » ( dans le bureau) et mettre un nom
-imprimez avec l’assistant d’impression windows ou autres une fois la fiche enregistrée dans le bureau



Mon blog créatif

Cela fait longtemps que je voulais créer un blog pour présenter mes créations. J’adore bricoler, coudre, fabriquer des jouets pour mes enfants. Cela me permet de me détendre et d’avoir des projets.

La couture c’est un peu mon anti-dépresseur. Quand je couds, je ne pense pas…

Pour les amateurs de bricolage, j’espère que cela vous donnera des idées. Ce sont des choses très simples à faire avec peu de matériel et pas besoin d’avoir les talents de Christian Dior !

Quelques photos pour vous donner des idées :

Une valise circuit de voiture transformable :

Photo hérbergée par zimagez.com

Des hochets pour bébé :
Photo hérbergée par zimagez.com

Une poupée porte papier toilette :
Photo hérbergée par zimagez.com

Et plein d’autres idées…

Pour le visiter, cliquez ICI.



Ma nouvelle chambre

Ca y est : cela fait deux mois que l’on a déménagé et ma chambre est enfin prête. Tout est aménagé pour m’aider à travailler et progresser. Maman s’est inspirée des espaces TEACCH mais n’a pas gardé le côté aseptisé (pas de décorations) car je suis encore petit et j’ai le droit d’avoir une jolie chambre.

Photo hérbergée par zimagez.com

Merci Papa pour la tapisserie qui me rappelle « KIRIKOU » !

Cependant, Maman a organisé un espace de travail autonome comme le préconise la méthode TEACCH :

Photo hérbergée par zimagez.com

A gauche, on prend le travail :

Photo hérbergée par zimagez.com

Au milieu, on travaille :
Photo hérbergée par zimagez.com

A droite, c’est fini (on fait tomber dans la bassine le panier ou le plateau une fois utilisé) !

Photo hérbergée par zimagez.com

Pour le travail en séance dirigée, donc pour les apprentissages, il y a un espace de travail en face à face :

Photo hérbergée par zimagez.com

Mon lit est en hauteur (mes parents avaient déjà remarqué que j’adorais ce type de lit, où je me sens perché et dans mon espace bien à moi. J’adorais me percher sur celui de mon grand frère Louis. Du coup, j’avais déjà pu bénéficier de ce type de lit pour ma maison de vacances – voir ce billet -) et en-dessous j’ai un coin bibliothèque :

Photo hérbergée par zimagez.com

Un espace est réservé pour mes jeux libres :

Photo hérbergée par zimagez.com

Un coin est réservé pour ranger mes véhicules et mes maisons que je passe mon temps à aligner :

Photo hérbergée par zimagez.com

Mes caisses de jeux sont triées et étiquetées avec des pictos pour me rappeler la méthode PECS:

Photo hérbergée par zimagez.com

Les jeux sont en hauteur pour que je n’y touche pas et que Maman ait tout son matériel à disposition :
Photo hérbergée par zimagez.com

Ma télé est enfermée dans un placard :

Photo hérbergée par zimagez.com

Mon tableau PECS est au milieu de ma chambre pour le rendre plus visible:

Photo hérbergée par zimagez.com

Je suis super heureux dans cette nouvelle chambre que j’ai immédiatement adoptée, tout comme le petit jardin de l’appartement.



Fiches semaine 3

Suivre un chemin avec des gommettes :
Photo hérbergée par zimagez.com
Photo hérbergée par zimagez.com

Télécharger ICI et LA.

Relier le papa dinosaure à son petit :

Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI. Compte tenu de mon jeune âge , Maman a mis les couples les uns en face des autres mais vous pouvez mélanger pour les plus grands.

Associer chaque dinosaure à sa moitié:

Photo hérbergée par zimagez.com
Photo hérbergée par zimagez.com

Télécharger ICI et LA

Et pour finir un coloriage :
Photo hérbergée par zimagez.com
Télécharger ICI.

Pour varier, maman me donne des outils scripteurs différents : feutres, peinture, crayons pastels…



Quelques modifications dans l’utilisation de la méthode PECS

Cela fait six mois que Maman a mis en place la méthode PECS. Au début, cela a très bien marché mais je commence à stagner. Maman a donc décidé d’apporter quelques modifications dans notre organisation :

Suppression du classeur de communication

Je ne suis pas du tout autonome dans l’utilisation de mon classeur. Je ne vais pas spontanément y chercher mes images, c’est à Maman de s’arranger pour que l’image dont j’ai besoin soit accessible et elle me montre le classeur et me dit de lui donner la carte. C’est donc très compliqué pour maman quand elle est dans la cuisine, que je veux demander à boire et que le classeur est à l’étage dans ma chambre.

C’est donc pour cette raison que Maman a décidé de supprimer le classeur. A la place elle a installé des panneau de plexiglas sur lesquels elle a mis du scratch adhésif et des images. Elle a placé une plaque dans chaque pièce et n’y a disposé que les images dont je suis susceptible d’avoir besoin dans la pièce en question. En effet, mes demandes ne sont pas les mêmes dans ma chambre et dans la cuisine.

Photo hérbergée par zimagez.com

Agrandissement des images

J’ai très vite compris et acquis la phase 1 de la méthode. je sais que si j’apporte une image j’obtiens une chose mais je suis capable d’apporter n’importe quelle image, j’ai dû mal à les discriminer ou pire encore je les amène toutes. Quand Maman me refuse quelque chose, comme un gâteau, parce qu’il n’est pas l’heure, je ramasse un bout de papier qui traîne par terre et sans m’énerver je lui apporte. Maman est tellement contente qu’elle me donne mon gâteau même si en appliquant strictement la méthode elle ne devrait pas.

Bref, Maman est donc reparti de la phase 2 alors qu’au bout d’un mois je discriminais quelques images comme celle du « puzzle » ou « des bulles ». Je ne peux pas progresser dans tous les domaines en même temps. Pendant les vacances j’ai amélioré mon comportement :je suis plus calme, j’écoute plus et je reste plus longtemps concentré mais au niveau de la communication j’ai peu progressé. Maman a donc agrandi certaines cartes en format A4 et elle a mis dans un petit coin la petite image. Elle n’a pas forcément agrandi le picto mais elle l’a rendu plus réaliste. Par exenple, pour la pâte à modeler, je reconnais le logo, pour le puzzle elle a mis une photo d’un de mes puzzles…C’est, ainsi, plus facile pour moi d’apporter la bonne image au bon moment.

Photo hérbergée par zimagez.com

Pour l’instant, Maman travaille la discrimination des images en séance : elle me met sur un plan vertical une seule image :

Photo hérbergée par zimagez.com

ou une image et une feuille blanche ou encore une image en haut et une en bas en laissant celle désirée en haut et en variant la taille des images:

Photo hérbergée par zimagez.com

Quant à l’utilisation du PECS dans la vie quotidienne, pour que je donne la bonne image, Maman ne laisse à ma hauteur que l’image dont je vais avoir besoin au moment où elle sent que je vais demander l’objet en question.

Structuration visuelle des actions de ma journée

Je ne suis pas du tout autonome actuellement. Quand Maman me dit que l’on va se promener je ne réagit pas de même pour aller manger. Maman doit constamment me porter ou me prendre par la main pour m’amener vers ma poussette ou ma chaise haute. Ce n’est qu’ à ce moment-là que je comprends ce que Maman attend de moi. Pour m’aider elle a mis dans les différents endroits de la maison des cartes format A4 qui représentent les actions que je dois effectuer en ce lieu précisément.

Manger:
Photo hérbergée par zimagez.com

Me laver les mains:
Photo hérbergée par zimagez.com

Me laver:
Photo hérbergée par zimagez.com

les images proviennent du livre « Parce qu’une image vaut mille mots » dont je vous ai déjà parlé.

A terme, Maman a prévu que je consule mon emploi du temps girafe et que j’apporte la carte correspondant à l’action à effectuer et la scratche sur la grande carte. Pour le moment, je regarde les pancartes et Maman me montre l’image en me verbalisant l’action désirée.
Photo hérbergée par zimagez.com



12

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime