L’orthophoniste

Tout le monde a déjà entendu parler que tel ou tel enfant allait chez l’orthophoniste car il béguaie, zozote ou qu’il a du mal à apprendre à lire.

Il est difficile de comprendre que je vais voir un orthophoniste, sensé rééduquer le langage alors que moi-même je n’oralise pas ou si peu. En fait, il existe des orthophonistes qui s’occupent d’enfants comme moi qui ne parlent pas et qui ont de graves troubles de la communication. Son rôle, dans mon cas, est de m’apprendre un nouveau mode de communication autre que le langage. En effet, on peut communiquer par le geste, le regard ou les images.

Avec moi, pour l’instant, elle utilise les images en référence à la méthode PECS. Ses séances sont beaucoup moins éprouvantes pour moi que celles du psychomotricien, car il y a toujours un objet entre elle et moi. Son but est de me mettre dans des situations dans lesquelles il sera nécessaire pour moi de communiquer. A partir d’activité pédagogiques et éducatives, elle va me pousser à demander de l’aide ou un outil. Mais elle va me donner les moyens de formuler cette aide ou cette demande. Elle laissera par exemple à ma portée une image.

Par exemple, pour l’artiste invétéré que je suis, il est très frustrant d’avoir une feuille sans crayon alors je suis obligé de m’arranger pour les demander. Pour l’instant, la communication est forcée et rendue volontairement nécessaire mais l’objectif est qu’elle vienne spontanément. Les supports des séances me plaisent beaucoup et me réconfortent et m’apaisent. Il s’agit de pâte à modeler, de gommettes, de puzzles, de lotos,de bulles…

Je me fâche souvent quand je vois le piège que l’on m’a préparé mais les crises s’estompent assez rapidement quand je comprends qu’il n’est pas si difficile que cela d’obtenir ce dont j’ai besoin. Petit à petit, l’orthophoniste m’apprend à comprendre pourquoi il est nécessaire de communiquer et m’aide à établir une communication non verbale d’abord afin que je puisse exprimer mes demandes, mes choix, mes envies… Je ne pourrai pas grandir si je me contente de ce que je vois sans imaginer et exprimer ce que je voudrais.

Comme le psychomotricien, l’orthophoniste ne me guérira pas (encore faudrait-il pouvoir guérir de l’autisme!) mais elle m’aide à grandir en me donnant des outils pour aller vers l’autre. Elle m’apprend à communiquer socialement, à remplacer mes angoisses par des mots, des gestes, des images. L’objectif bien-sûr est de m’amener vers l’oralisation mais aujourd’hui, si quelques mots commencent à sortir, il ne semble pas que je choisirai la parole pour communiquer. En effet, j’ai du mal à utiliser les mots pour parler, j’ai tendance à répéter les mots en écholalie ou à ne pas leur attribuer de sens. Je n’associe aucun signifiant spécifique aux différents sons que j’émets. je n’arrive pas à structurer mon langage. Les images m’aideront à le faire, puisqu’à chaque image correspond un mot et donc un sens.



Laisser un commentaire

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime