Le psychomotricien

Maman n’est pas toute seule pour mener ce combat. Il y autour d’elle toute une équipe qui la conseille et qui l’aide à me stimuler. Ces différentes interventions ne vont pas me guérir, mais elles vont m’aider à grandir et à m’insérer dans la vie sociale, à acquérir des compétences. Je vais vous présenter ce que je fais avec le psychomotricien.

La prise en charge du psychomotricien vise à me faire découvrir mon environnement et à améliorer ma relation avec moi-même. Quelquefois, quand j’ai peur, que je veux dire quelque chose ou quand je ne comprends pas ce qui se passe autour de moi je fais des gestes stéréotypiques. Je tourne sur moi-même ou autour des objets, je me mords la main, je me griffe jusqu’au sang, j’aligne tous les objets que je trouve…

Le psychomotricien est là pour m’aider à compenser avec ma pensée ces différentes angoisses que je retranscris avec mon corps. Il m’apprend à trouver dans mon esprit de quoi mieux comprendre et gérer mes angoisses, ce qui me permettrait d’éviter d’avoir à rechercher des sensations. Il lutte contre mes activités ritualisées, contre mes réticences aux changements. Avec beaucoup de douceur, il m’explique qu’il n’est pas là  pour me faire mal comme un docteur ordinaire (il ne fait pas de piqûre, il ne va rien me mettre dans la gorge) mais qu’il est juste là pour m’aider à grandir, pour que je me sente moins seul.

Il m’aide à construire mon « je par le jeu ». C’est en jouant avec moi qu’il m’apprend à penser. J’ai un gros problème face aux différents objets qui m’entourent. Je ne sais pas les animer, je les manipule, les regarde, et les aligne mais je ne peux pas imaginer une scène avec eux et encore moins les utiliser dans le but pour lequel ils ont été initialement fabriqués. Rien n’est spontané pour moi, on doit tout m’apprendre : à faire rouler une voiture, mettre des bonshommes dans une voiture, des animaux dans un pré, jouer à la poupée, lui donner le biberon. Je n’ai aucune capacité à reproduire et imaginer les actions qui sont normalement apprises par imitation chez les autres enfants. Cela nécessite chez moins de longues heures d’apprentissage. Le psychomotricien m’apprend donc à animer les objets : je dois lui renvoyer une balle, une voiture.

Le psychomotricien est là aussi pour m’aider à prendre conscience de mon corps, de mon individualité. Il m’aide à me rendre compte que ma main est au bout de mon bras et que c’est à moi. Il me touche, me presse, me chante des comptines que je dois mimer.

Je suis un petit garçon qui a beaucoup de mal à ressentir quand j’ai mal quelque part, je ressens un mal-être, mais je suis souvent incapable de savoir pourquoi je suis mal et encore moins de l’exprimer à mes parents, qui doivent alors essayer par eux-mêmes de connaître l’origine de mes douleurs. Le psychomotricien, par ces jeux tactiles, est aussi là pour m’aider à ressentir que l’on me masse le pied par exemple…

Enfin, le psychomotricien m’entraîne à regarder les autres, à utiliser mes yeux non pas pour voir mes pour regarder. Si je regarde les autres et le monde qui m’entoure, je vais me sentir moins seul et pourrai commencer par communiquer. Il m’apprivoise petit-à-petit en me chantant des comptines, en variant le son de sa voix et en jouant avec moi.

Je ne vous cache pas que ses séances m’effraient et quand je vois arriver le psychomotricien, je me blottis dans les bras de Maman en la serrant très fort, en espérant qu’elle craque et qu’elle me garde avec elle : mais elle résiste et me laisse seul face à moi-même. Pour moi qui suis un petit garçon qui a besoin d’espace et de liberté pour évacuer mes angoisses, rester une heure face à moi-même et face à l’autre est très difficile. C’est une épreuve qui, après 6 mois de prise en charge, est encore rude. Je suis parfois très agressif, mais le psychomotricien n’est pas comme les autres docteurs, il ne me gronde pas, il sait que quand je mords, ce n’est pour lui faire mal mais parce que j’ai mal et que je me sens si seul…



6 commentaires

  1. armelle 12 septembre

    avez vous lu « le bizarre accident du chien pendant la nuit » ?
    au cas où, c’est tb vu.

    Répondre

  2. serrurier 17 mars

    Bonsoir,
    J’ai trouvé votre site Web sur Yahoo par hasard, et j’ai vu un site Web très charmant à lire.
    Je vous remercie beaucoup de mettre en partage tous ces billets avec le Web.
    Continuez comme cela ;)

    Répondre

  3. Henri 25 février

    Bonsoir, j’ai été agréablement surpris de lire un tel blogue touchant. D’autre part, en tant qu’étudiant voulant travailler dans le domaine paramédical en ergothérapie (lisez l’article suivant pour plus de détails: http://www.reseauetudiant.com/dossiers/domaines-d-etudes/paramedical/qu%E2%80%99est-ce-qu%E2%80%99un-ergotherapeute-7690-51.htm), je me questionne sérieusemsent voire si je devrais changer mon parcours pour devenir psychomotricien.

    Répondre

  4. angelique 19 juin

    Bonjour Xavier,

    Tu as beaucoup de chance d’avoir une maman qui te comprends si bien qu’elle explique mieux ta maladie qu’un educ spé, ou autre médecin qui vie avec tous les jours… – Avec la maladie et non avec ta maman, j’entends bien -…
    J’espère que « tu » continueras à écrire à travers elle longtemps.

    Merci.

    Répondre

  5. rachelfv11 2 mars

    Sexy pctures
    http://sexteacher.sexblog.pw/?angela
    victorian erotic books erotic desktop wallpaper books erotic erotic tales erotic graphics

    Répondre

  6. rheadm3 17 avril

    Relieved of shemale porn
    http://shemale.replyme.pw/?private-melissa
    shemail sex vids transexual freeshemale vids shemall pictures sexuality videos free

    Répondre

Laisser un commentaire

Olivier Ange |
mutuelle senior |
مرحب... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | yanad
| Lisyane FROMONT - OSTEOPATH...
| Maigrir sans régime